LGDC Warriors of the ice

Jouez dans le monde lgdc complétement gelé !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La véritable histoire d'Oeil Mystérieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renarde du Passé
Super membre
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 17

MessageSujet: La véritable histoire d'Oeil Mystérieux    Mar 31 Mar - 18:21

Voici la véritable histoire d'Oeil mystérieux:
La Guerre Des Clans :
Le Clan disparu

Pologue:


Une chatte se trouvait dans la clairière observant le guerrier au pelage sable, elle eu de la nostalgie mais aussi de la joie, venant de sortir de l'antre de la guerrisseuse ses côtes lui faisait toujours mal, soudain elle fut prise d'une crise, ces crises a répétition, sa vue était de nouveau là mais ces crises étaient arrivé en même temps. Le jeune mâle avait accouru jusqu'à elle des larmes coulais de ses yeux deux image se superposé, deux silhouette qu'elle connaissait bien.... Ouragans des Sables et Brise de Chêne était là tout les deux, la fin était là elle fermait les yeux ses souvenirs revenant de loin, et quand elel les rouvrit elle se retrouva auprès de son passé, auprès de ses amis.......

chapitre:1




Bonjour je m'appelle Petit Mystère et je fais partie du Clan du Ciel l'un des cinq Clans de la forêt. Voici les autres Clans , du Tonnerre, de la rivière , du Vent et de l'Ombre mais il y a aussi le Clan des Étoiles, c'est nos ancêtre disparue depuis des lunes, je suis une chaton recueilli par mon clan et élevé par Fleur du Printemps et ces petits: Petit Moineau , Petit Joyaux et Petite Noisette. Personne ne me traité vraiment comme un petit du Clan sauf mon chef je ne sais pourquoi. Le matin de mes six lunes je m'attendais a recevoir mon nom d'apprentie mais je ne l'ai pas eu parce que (je ne vous l'ai pas dit mais) je suis aveugle et au lieux d'aller dans l'antre des apprentis je suis aller directement dans l'antre des anciens. J'étais tellement en colère contre mon chef que je ne faisais rien  et me laissais  mourir.
Et un matin alors que je me réveillais personne n'étaient debout et je me rendais compte que mon ouïe, mon odorat et mon touché était plus développé que pour les autres, alors je suis sorti de l'antre et je suis allé dans la clairière puis j'ai sentie mon chef venir vers moi j'ai fais volte face, j'ai montrer les crocs et j'ai sortie les griffe puis il m'a dit
<< Ne joue pas a sa avec moi, cela ne servira a rien !>>  mais il remué la queue nerveusement et la je lui ai dit
<<Je ne joue pas je veux devenir apprentie et ensuite guerrière!
.Tu ne peux pas ,un aveugle ne peux pas devenir guerrier! Ni guérisseur!>>
A se moment précis je me suis jeter sur lui et Nuage de Bisons m'a retenue. Je me suis débattue comme une lionne, je l'ai griffer a l'oreille et a la truffe, il m'a relâché de suite après alors Jolie Truffe m'a prise par la peau du coup et m'a renvoyer dans ma litière et j' y suis rester car je savais que j'avais fais des bêtises. Le soir venue une grande partie du Clan est parti a l'assemblée et la je me suis levée et je suis sortie dans la clairière et j'ai mise mes sens en valeur et la j'ai sentie les vibration du sol les postures des guerrier et apprentis endormis j'ai sentie les odeur de tous les clans et des quatre chêne et j'ai entendue les souffles des chats endormis. Et la mon chef et ce qui sont partis a l'assemblée son arrivée dans la clairière et Plume de Buse le lieutenant du clan m'a attrapée et m'a emmené dans l'antre du chef. Ensuite mon chef  et Plume de Buse on commencer a me dire que j'étais assez douer mais que j'aurais des difficulté a apprendre si je devenez  apprentie  alors  je leur est dit que je prendrais le risque.
Le jour de mes six lunes Petit Moineau, Petit Joyaux et Petite Noisette sont devenu apprentis et maintenant  c'était mon tour, j'étais tellement contente que je me suis aplatie  sur la paroi de la tanière de mon chef  et je suis sortie en courant pour dormir dans ma litière chez les anciens pour la dernière fois . Le soleil levant me réveilla  je sortie  de la tanière des anciens et je prie une sourie dodu sur le tas de gibier quand le soleil fut a son zénith notre  chef  nous appela pour une petite assemblée du clan et ensuite il m'a fait signe de venir je suis monter a coter de lui sur la corniche et la il a annoncer :
<<-je vous convoque aujourd'hui pour vous annoncer que Petit Mystère vas devenir apprentie >> puis il se tourna vers moi et me dit
<<-Petit Mystère promet tu de respecter et d'honorer le code du guerrier  >> j'ai  hocher la tête
<<- je te nomme aujourd'hui Nuage Mystérieux>> , il a regarder l'assemblée puis a continuer
<< Pelage de Pie tu nous as déjà montrer combien tu était exceptionnelle  pour  enseigné  a tes apprentis accepte tu de t'occuper de Nuage  Mystérieux!>>
<< - Oui Étoile de Givre! Viens  Nuage Mystérieux nous allons commencer l’entraînement !>>
Nous sortîmes du camp et nous sommes partis faire les frontière du clan et quand nous sommes rentrer il m'a dit de me reposer parce que le lendemain j'allais peut être partir a l'assemblée quand j'eus fini de manger je suis partie dans la tanière des apprentis pour ma première nuit d'apprentie je dormis près de Nuage de Noisetier. Le jour de l'assemblée Étoile de Givre et Plume de Buse  appelaient Patte de Biche notre guérisseuse  puis ils  commencèrent à appelaient les autres qui iront a l'assemblée sans penser que j'irais il me nomma la première pour les accompagner, et les autres sont: Aile de Colombe, Aile de Bruyère, Dent de Souris, Pelage de Nuit et Nuage de Chêne.
J'ai sentie de Nuage de Moineau était dessus alors que Nuage de Joyaux et Nuage de Noisetier me féliciter. Quand nous partîmes je sentie une brise légère sur ma truffe puis j'entendis des pas derrière moi et je reconnue l'odeur de Nuage de Chêne je commençais a grogner puis  il me dit
<< - Aie confiance.>>alors je me suis laissais faire il posa sa queue sur mes épaules puis me précisa
<< - Je te guide.>>
Je sentie de la douceur dans son geste et mon cœur se mie a battre très vite  j'ai baisser les yeux et il m'a demander si tout aller bien , je lui fit  signe de la tête que tout aller bien puis Étoile du Givre nous donna le signal du départ pour l'assemblée. Enfin nous arrivons a l'assemblée et je sentie qu'il y avait de l'eau dans le gaz Étoile du Givre commença à saluer les autre chefs:Étoile Rouge du clan du Tonnerre, Étoile du Martinet du clan du Vent, Étoile de Bouleau de clan de la Rivière et Étoile du Matin du clan de l'Ombre, Nuage de Chêne me fi remarquer qu'il n'y avait que le chef, le lieutenant, le guérisseur et un guerrier pour chaque clans j'étaie étonner a cette description. Étoile du Matin commença a nous parler
<< - Étoile du Givre ! Tu as de la chance trois jeune mâle avec toi et trois femelles pour se qui t'attend tu en auras besoin!>>
<<-Quoi? que se passe-t-il ici?>> répondu Étoile du Givre
<<- Il  ne peut y avoir  de signe plus clair du clan des Étoiles!>>expliqua Étoile Rouge
<<- Quel signe?>> interrogea Plume de Buse
<<- Il ne peut y avoir que quatre clans dans la forêt voilà le signe du Clan des Étoiles c'est les quatre chêne le signe il n'y en a que quatre.>>rétorqua Étoile du Martinet
<<-Nous avons tous envoyer une patrouille a ton camp pour tuer le reste de ton clan.>>
<<-Comment ?>> cria Plume de Buse
A se moment là j'ai essayer de me jeter sur Étoile du Martinet mais Étoile de Givre m'a  retenue et les autres clans nous ont chasser jusqu'à la limite du territoire du clan du Vent.
Dent de Souris, Aile de Bruyère et Aile de Colombe hoqueter de peur tendit que Nuage de Chêne faisait des petit cris suraiguë comme un chaton, Étoile du Givre, Plume de Buse et Patte de Biche ne faisait rien mais je sentaient qu'il étaient terrifier a l'idée que le clan était mort presque entièrement moi j'étaie juste furieuse et triste j'attendis que les autre clans    partent  puis je me suis engager vers le territoire du clan du vent quand Étoile du Givre me stoppa et me dit
<<- Si tu y retourne ils te tueront!>> et je lui répondis
<<- Je n'y retourne pas je vais a la Pierre de Lune le clan des Étoiles ne peuvent pas nous faire sa >>
<<- Elle a raison nous devons demander une explication au clan des Étoiles>> me défendis Patte de Biche. Étoile du Givre était époustoufler de comment lui avait parler Patte de Biche
Puis je repartie vers la Pierre de Lune tout le monde derrière moi  nous avons essayer de ne pas nous faire remarquer. Arriver a la Pierre de Lune nous nous y sommes couché et nous sommes endormi je me suis retrouver dans une gorge près d'un petit village de bipède, quand je me suis réveillé Patte de Biche me regardait attentivement ainsi que le reste de la patrouille et il me demandèrent si j'ai eu un rêve puis je leur racontèrent. Étoile du Givre nous fis sortir de la forêt et nous avons dormi sous un sapin près des frontière de la forêt mais je ne réussi pas a m'endormir alors je pris la garde quelque heure plus tard j'entendis bouger sous le sapin je reconnue l'odeur de Nuage de Chêne il s'assit a côté de moi et ne dit rien   mais je senti qu'il était triste. Je n'ai pas voulu lui demander se qui se passez vue que je le savait déjà. Je ne pouvais pas y croire les clans nous renvoyer de la forêt avec la saison des neiges au trousses alors je proposa de demander au clans des Étoiles de nous dire pourquoi ils nous ont fait sa! Patte de Biche, Nuage de Chêne et Plume de Buse furent d'accord avec moi, Étoile de Givre, Aile de Colombe et  Aile de Bruyère hésitèrent seul Pelage de Nuit et Dent de Souris refusèrent pensant que le signe était assez clair comme sa !
Patte de Biche me dit de la suivre je fus surprise par cette demande, alors je la suivie me repérant a son odeur me concentrant sur quoi je m'était les pattes. Nuage de Chêne a tenter de nous suivre en échec devant le grognement de Patte de Biche. Elle nous isola du groupe
et me demanda de lui dire se que j'avais vue près de la Pierre de Lune en détaille alors je lui expliquée se que j'avais vue et je sentie l'étonnement dans ces mouvements, on dormis une nouvelle nuit a la lisière de la forêt se cachant quand une patrouille passez, nous avons chassez et Étoile de Givre décida que nous devions partir alors Patte de Biche
lui parla d'un rêve qu'elle avait fait parlant du chemin loin de la forêt et passant par la ville de bipèdes, je sentais la nervosité et la tristesse parmi mes compagnons Étoile de Givre voulu voir le camp avant de partir. On traversa le territoire du Clan du Vent puis celui du Tonnerre sans se faire repérer arriver sur notre territoire nous vîmes des morceau de fourrure et des traces de sang un peu partout la puanteur de la mort. Plus on se rapprocher du camp et plus la puanteur grandissait ainsi que la nervosité et la peur des autres nous nous retrouvâmes au milieu du camp quand j'entendis des gémissement provenant de mes compagnons. Je me demander quel vision d'horreur ils enduraient. Je sentais une substance gluantes sous mes pattes puis je trébucher sur un obstacle.  Quand je me fut relevée avec l'aide de Nuage de Chêne qui me revela l'identité de l'obstacle et me dit que c'était Nuage de Joyaux, Nuage de Moineau, Nuage de Noisette et Fleur du Printemps. Un cris de terreur sortie de ma gorge Nuage de Chêne me soutena pour ne pas que je m'ecroule je me suis retourner et je partie en courant vers les quatres chêne en criant:
<<- Vous me le payerais tous sans exception >>tout en levant le museau vers les étoiles mes compagnons me suivait de pres je fit comme si je ne les avait pas entendu puis partit vers le territoire du clan du Tonnerre les autres essayèrent de me retenir rien a faire je partit dépassa la frontière une patrouille de guerrier me tomba dessus mais rien ne pouvait m’arrêter même pas des guerriers expérimenter je passa entre leur pattes ils étaient ébahit par cette petite chatte a peine plus age qu'un chaton les tracent aussi vite. Je continua passant entre tous les guerriers et apprentis qui voulais m’arrêter puis je fondit vers leur camp descendit le tunnel d'ajonc et arriva dans la clairière en criant:
<<- Tu es pitoyable Étoile Rouge! Toi et tous les autres Chefs ! vous êtes pitoyables ! >> des guerriers se jetèrent sur moi je les envoyer boulet loin de moi . Tous les chats de la clairière étaient surpris par cette jeune apprentie ressemblant plus a un chaton osant défié leur chef  sans avoir peur et battant guerriers après guerriers quand Étoile Rouge allez répondre plusieurs voix cria
<< Nuage Mystérieux qu'est ce qui te prend de pénétré en terrain ennemis ? >> .
je me retourna pour sentir Nuage de Chêne et tous les autres puis lui répondit
<<Ils ont tuer tous les nôtres lui et tous les autres chefs et vous osez me demander pourquoi je suis ici ? Patte de Biche tu le sais toi alors pourquoi ne me soutien tu pas? >>.
<< Parce que le clan des Étoiles te l'a dit lui même se qu'on fait les clans est déplorable mais se qui est fait est fait il ton montrer notre nouveau territoire il faut tourner la page et le trouver >>.
<< Tu as sûrement raison allons nous en ! >> .
je me retourna une dernière fois pour sentir tous les chats. Nuage de Chêne m’attendez a l'entrée du camp je le remercia puis nous partîmes du territoire du clan du Tonnerre et sortîmes hors de la foret.
Ils entrèrent dans un tunnel passant sous un chemin du Tonnerre une micro patrouille parti chasser dans d'épais buissons près de leur tanière de luxe quand la patrouille revient ils portés un énorme campagnol et un petite grive qui suffit a rassasié tous les chats. nous passons une nuit dans je n'arriver pas a dormir c’était une nuit sans lune seules les étoiles dominer la pénombre de la nuit froide d'un hiver qui n'allait pas tarder a venir chatouiller leurs moustaches je sorti me sentant étouffer dans cet endroit humide et poisseux leva la tête vers le ciel pour interroger le clan des Étoiles aucune réponse rien qu'un silence pesant et la respiration des autres chats de mon clan endormit. Mais je repéras les pas d’Étoile de Givre me rejoignant je lui dit :
<< Que se passe-t-il Étoile de Givre?>> il ne me répondit pas puis je le sentis s'asseoir auprès de moi et après un long silence étouffant il me répondit:
<< Je vois bien que tu es triste Nuage Mystérieux mais la vie et ainsi on perd souvent des personnes cher a notre cœur sans jamais pouvoir leur dire que nous les aimons avant qu'il partent rejoindre le clan des Étoiles >>  il mit sa queue autour de mes épaules et je sentis tellement de sentiment dans ses paroles que je baissa la tête et lui dit enfin
<< Tout cela est de ma faute si je n'avait pas insister pour devenir apprentis rien de cela ne serais arriver !>> il fut tellement étonner je le senti me regarder avec étonnement
<< Cela n'a rien avoir jeune Nuage rien du tout les clans en ont décider ainsi on n'y peut rien!>> avec un soupir il se coucha et fini
<< se qui est fait est fait nous ne pouvons pas revenir en arrière>> je me coucha a ses côter et fini par tomber dans un lourd sommeil remplis de cauchemars. Quand je fut réveiller par Aile de Colombe qui me paressa tellement inquiète. Elle appela Patte de Biche qui accourut vers nous j'avais beau demander se qui n'allais pas personnes ne me répondait puis je sentis un endroit près de patte gauche tout poisseux et collant Patte de Biche m'appliqua une ou deux feuille odorante et acide qui me fit mal au début puis c’était apaisant je commença a me lever elle me dit doucement:
<< non reste couchais il faut te soigner >>  je lui répondit
<< non nous devons continuer >> quand je me mise sur mes pattes je faillis tomber mais je retrouvais l'équilibre et commençais a me dirigeait vers le bout du tunnel faisant un terrible effort pour continuer a marcher. Au moment ou je senti que mes pattes ne me soutenais plus je sentis un poil chaud suivis d'une odeur que je connaissais bien celle de Nuage de Chêne il me murmura "laisse moi t'aider " et ensuite il dit tout haut " Elle a raison si nous voulons trouver notre territoire alors il faut continuer " puis nous continuâmes j'entendis les autres marcher derrière nous Nuage de Chêne m'encourager a continuer quand nous fîmes halte près d'un nid de bipèdes dans un arbre donc les branches étaient basses Patte de Biche changea le cataplasme de ma blessure et je sombra dans un sommeil sans rêve sans rien avoir manger.

Chapitre 2:
je me réveilla quand Étoile de Givre annonça a Patte de Biche
<< Quand arriverons nous a ton avis ? le clan des Étoiles t'as-t-il envoyer un signe ? >>
<<Oui ils m'ont dit que nous n’étions plus cas une nuit mais je craint une infection pour Nuage Mystérieux, elle est jeune elle s'en sortira si nous allons plus vite pour arriver a notre nouveau territoire >> dit-elle a voix basse
<< Bien réveillons les vites plus nous avancerons plus vite elle seras soigner >> répondit-il un peu soulager.
Quand tous fut réveiller et après avoir manger nous repartîmes traversant un territoire de bipèdes immense quand je demanda a Patte de Biche comment sont les alentours elle me les décrit et je lui demanda
<< peux-tu allez voir a l'Ouest si il n'y aurais pas une grande gorge? >>puis elle répondit
<< Oui bien sur >> quand elle partie nous cherchions un endroit ou chassez et la un bipède fonça droit sur nous pour nous emmener je fit volt-face quand Aile de Colombe fut attraper puis je sorti les griffes et fonça vers le bipèdes lui griffa la patte avant puis la patte arrière malgré ma blessure quand il lâcha Aile Blanche nous partîmes en courant vers la patrouille Haletants nous nous réfugions dans un nid de bipède abandonné. Nuage de Chêne cria
<< Woouaa! Vous avez vu comment Nuage Mystérieux a vaincu ce bipède ? >> je Sentie Aile Blanche s'approcher de moi pour me remercier. Quand Patte de Biche nous rejoignit un petit cris sortis de sa gorge
<< Nuage Mystérieux qu'as tu fait ? >> Nuage de Chêne répondit a ma place
<< Elle a vaincus un bipède adulte a elle toute seule pour sauver Aile Blanche >> Patte de Biche vint près de moi et dit
<< Heureusement que j'ai réussi a trouver du Glouteron >> elle m'en appliquas sur toute la blessure puis dit a Étoile de Givre
<< Elle avait raison il y a une grande gorge la ou je suis allez parfait pour notre camp ! >> puis elle me dit
<< C'est là n'est ce pas ? >> je hocha la tête trop fatiguer pour m'exprimer. Puis après avoir récupérer mon souffle je dit
<< Il faut y aller nous y seront en sécurité >> Patte de Biche demanda a Étoile de Givre de la suivre un peu plus loin et lui dit << Elle a raison mais si nous ne la portons pas elle ne pourras pas atteindre notre nouveau camp >> il la regarda se tourna vers la patrouille et leur dit
<< Patte de Biche a raison nous devons portaient Nuage Mystérieux sinon elle n'atteindra jamais le nouveau camp >> ils le regardèrent horrifié puis se tournèrent vers moi et commencèrent a me portaient puis nous partîmes arriver dans le nouveau camp ils me posèrent et Patte de Biche me demanda de rester couchais du moment qu'ils préparent le camp pour la nuit quand ils eurent fini Nuage de Chêne m'aida a allez dans mon nid. on m'apporta un pièce de viande puis je m'endormis près de Nuage de Chêne dans la nouvelle Tanière des Apprentis. Je cru mettre réveillé 5 seconde après mettre endormie quand deux boule de poil me sautèrent dessus en criant
<<- Tu as vu maman elle a survécu et elle s'est enfin réveillé !>>d'étonnement je souleva les chaton et je reconnue l'odeur d'Aile de Bruyère alors je dit
<<Aile de Bruyère tu as des petits depuis quand ? et avec qui ?>> je lâcha les petits et Aile de Bruyère vient frôler mon pelage en disant
<< Ce que tu as grandis même en dormant Nuage Mystérieux, je te présente Petit Nuage, Petite Envolée et Petite Rayure leur père c'est Plume de Buse.>> J'étais heureuse pour elle et Plume de Buse quand notre chef Étoile de Givre annonça une assemblée:
<<- Que tous se qui sont en âge de chassez se rassemble pour une assemblée du clan >> Je sortie discrètement sachant que personne à part Aile de Bruyère savait que j'étais réveillé et écouta mon chef parler
<<- Nuage de Chêne tu as fait preuve de courage en chassant ces deux chats errants de notre Territoire . Il est temps que tu reçoives ton nom de guerrier, a partir d'aujourd'hui tu t’appelleras Brise de Chêne, nous rendons gloire a ton courage et à ta force et nous t’accueillons dans nos rang en tant que guerrier a part entier >> tous crièrent son nom puis je sorti de derrière Aile de Bruyère et cria son nom avec les autres. Ils se stoppèrent d'un seul coup et Étoile de Givre dit:
<<- Je vois que tu es réveillé Nuage Mystérieux tu vas pouvoir reprendre l’entraînement, Pelage de Nuit! Tu seras son nouveau mentor Apprend lui le respect et la patience dont tu as souvent fait preuve !>>.
Quand Pelage de Nuit vient me voir pour me dire
<<- Aujourd'hui nous irons faire le tour du territoire, on chassera sur le chemin pour voir ou tu en ai d'accord ? >>
je hocha la tête
<<- Nous partirons quand tu auras manger !>> puis il alla rejoindre Plume de Buse. Brise de Chêne me rejoignit avec un écureuil dans la gueule il me dit alors <<- Tu as grandit dit donc ! ça va mieux a se que je vois .>> je lui répondit
<<- oui merci pour l'écureuil !>> il me répondit " de rien " et parti vers sa Tanière. Quand j'eus fini mon écureuil Pelage de Nuit me rejoignais, puis nous sortîmes du camp a l'entrée du camp je sentis un regard perçant sur ma nuque j'essayais de sentir qui c'était mais je n'ai pas trouver nous finîmes faire le tour du territoire quand Pelage de nuit me dit
<<- Tu nous as beaucoup manquer tu sais, on a cru que tu ne te réveillerais jamais mais le plus triste de nous tous c'est Brise de Chêne te voir endormie sans jamais te réveillée il en était malade il t’apprécie énormément bon assez parler va chasser je vais évaluer tes capacités >> j’esquissai et parti vers le centre de la foret je sentis que Pelage de Nuit me suivait j’avançai jusqu’à flairer un écureuil je me mis dans la position du chasseur m'approcha délicatement et sauta sur l'écureuil sans lui laisser le temps de me repérer je le tua d'un coup de patte et l'entera puis je repartis je suivis une piste fraîche de lièvre quand je lu repérer je me remise en position puis lui sauta dessus et le tua d'un coup de croc dans la gorge quand Pelage de Nuit sortis de sa cachette pour venir me dire
<< Tu sais bien chassez même avec tes difficulté un lièvre de cette taille je n'en ai jamais vu et cette écureuil ressemble a un lapin nous avons assez chassez ramenons cela au camp >> il m'aida a porter le lièvre puis nous rentrâmes au camp je sentis une brise fraîche et me dit * la saison des neiges est déjà a nos porte *
<<-Combien de temps j'ai dormis ?>> cette phrase m'avais échapper sans m'en rendre compte je ne m'attendais pas a avoir une réponse mais Pelage de Nuit m'a répondu
<<- Tu as dormis 6 lunes exactement >>- je fut très surprise et alla poser mon écureuil et le lièvre, je revint alors pour lui poser une autre question qui disparue de mon esprit comme elle était venu, alors je fit mine de partir vers ma tanière quand j'entendis un bruit de pas derrière moi je fit volte face et me cogna a Plume de Buse,je m'excusa doucement en bredouillant il devait sûrement allez voir ses petits me dis-je, mais il ne bougea pas j'essayais de le regardais dans les yeux sans parvenir a apercevoir le moindre petit coin de lumière il me dit alors :
«  Tu as ramené de belle proie bravos j'en parlerais a Étoile de Givre ! »
Je le remercia d'un signe de tête puis rentra dans ma tanière qui était vide un sentiment de solitude m'envahis alors. Je m'installa au fond de la tanière face a une des parois dans mes pensées je ne sentis pas la nuit arrivé, mais un hululement me fit sursauté je sortis alors la tête de ma tanière ne trouvant pas le sommeil je leva la tête vers le haut fermant les yeux, je sentis toutes les odeurs qui m'entourais je fut heureuse sur le coup mais un peu triste en même temps je sentis alors un rayon de chaleur sur mon pelage le soleil se levé qu'allez dire les autres en me voyant déjà levé ? Je décida alors de rentré et de me recouché comme si de rien n'étais, j'entendis quelqu'un s'approcher de ma tanière je reconnus l'odeur de Pelage de Nuit je me leva et sortis a nouveau un air ensommeillé au visage
«  Tu veux allez a l’entraînement » me demanda-t-il alors
«  Oui » répondis-je contente
«  On organise un patrouille de frontière tu veux venir ? » proposa-t-il
Je fit oui de la tête et le rejoignis près des autres je sentis alors Brise de Chêne et Aile de Colombe je les salua de la queue et me répondirent d'un « bonjour » joyeux, nous partîmes donc vers la forêt. Mon mentor marché près d'Aile de Colombe, Brise de Chêne a leur suite et moi fermant la marche. Je sentais une alchimie immense entre les deux premier et un peu de tristesse chez mon amis. Je le rejoins d'un bon et lui demanda doucement :
« Ça va pas ? »
Je le sentis sursauté et il me répondis haletant
«  Si si ça va ! » Il rejoignit le reste de la patrouille doucement, je me dis alors qu'il avait changer peu être a cause de son nouveau nom et de son rang, je me renfrogna un peu et le suivais quelques pas derrière eux. Je faillis les tamponné quand ils s'arrêtèrent, il me dire de me couchais je remarqua alors deux voix que je ne connaissais pas au loin j'écoutais alors attentivement :
« Tu crois qu'il nous a repéré ? » dis un voix féminine
«  Mais non c'était sans doute un chat errant qui protégé il doit être partis ! » dit une voix masculine. Je sentis Aile de Colombe bouger près de moi et me chuchota :
« - C'est les chats qu'a fait fuir Brise de Chêne ! »
Le bout de mes oreilles bougèrent je sentis un regard brûlant sur moi venant de ma gauche,j'entendis Pelage de Nuit et Aile de Colombe rigolé doucement et un bruissement de feuille m'indiqua que Brise de Chêne avait bouger très vite sa tête nos assaillant l'avait aussi entendu d'après leur parole :
« Tu as entendu Roge ? » dis la femelle
« Oups » dis Brise de Chêne je sentis la colère de nos aînés malgré la façon dont il m'avait parler un peu plus tôt je ne pu m'empêcher de le défendre :
« C'est bon il a pas fait exprès ! » d'un ton que voulait moins agressif qu'il le fut.
« Oui il y a quelqu'un ! » dis alors le mâle. De colère je sauta hors de fourrés, je sentis que les deux chats étaient étonné tout comme mes camarades qui restèrent où ils étaient. D'un coup mes adversaire rigolèrent mon poil se hérissa d'un coup quand le mâle nommé Roge dit :
« - Non mais je rêve un chaton veux se battre ! » il s'approcha et posa une patte sur ma tête avec mépris
« - Regarde Jo elle veux faire mu-muse avec nous ! Tu es perdu la petite ? » Je sentis remué derrière moi, mais mes compagnons n'eurent pas le temps de sortirent que j'avais asséné un coup violant a Roge qui avait reculé son son maculé ma patte et un peux mon pelage écailles, je sentis l'étonnement de tout les chats présent autour de moi, je ne pu m'empêcher de lui dire :
« - Tu sais ce qu'elle te dit la chatonne ? Elle te dit que si vous partez pas vite vous risquez votre vie ! »
Mon regard essayé de les visé a demi plissé pour paraître plus menaçante, les deux félins ne bougèrent pas pétrifié quand je fit un pas vers eux ils reculèrent et partirent en courant. Je me secoua pour faire retomber ma fourrure quand mes camarades sortirent de fourré pour me félicité je sentais la gêne de Brise de Chêne, il me félicita a son tour mais je le remercia d'un signe de tête seulement Pelage de Nuit dit alors :
«  Bon on a encore le temps de chasser avant de rentré Brise de Chêne et Nuage Mystérieux vous allez par là moi et Aile de Colombe on va vérifié si les deux félins son partis ! »
C'était le comble je devais me coltiné mon amis d'enfance qui aujourd'hui avait l'air d'avoir de la colère envers moi je me calma doucement en silence et partis a sa suite dans la direction indiqué. On ne trouva pas beaucoup de proie juste deux petite souris et deux oiseaux assez dodus, quand je sentis le queue de mon camarade fouetté l'air je ne pu retenir mes mots :
«  Bon y en a marre maintenant qu'est-ce que tu as a le fin ! »
«  Mais il n'y a rien ….. j'ai juste mal dormis ! » gémit-il comme un chaton « - Pourquoi tu me demande çà ? » demanda-t-il après un moment de silence
J’hésitais un instant puis lui répondis :
«  Tu es juste …. si différent …. » Je baissa la tête un peu triste de savoir que mon amis avait changer autant. Je ramassa mes proies et sans lui laissé le temps de répondre et marcha vers le camp en silence la tête basse, arriver dans la clairière je posa mes proies sur le tas de gibier et alla ma coucher croisant au même moment Aile de Colombe et Pelage de Nuit qui me dire bonjour je ne les entendis pas dans mes pensées et leur passa sous la truffe sans un bruit. Ils partirent vers Brise de Chêne quand il rentra et demandèrent ce qu'il c'était passé, il leur raconta alors la dispute. Quand mon chef sortis de sa tanière suivis de Plume de Buse et émit son appel pour une assemblée je m'arrêta net et m'assis devant ma tanière, quand tous furent rassemblé il commença :
«  Il est temps que nos petits qui ont 6 lunes maintenant deviennent apprentis ! Petite Envolée Petit Nuage Petit Joyaux approché ! » Les petits s'approchèrent le torse bombé de fierté comme tous chaton qui deviens apprentis
«  Petite Envolée a partir d'aujourd'hui tu seras Nuage d'Envolée ! Aile de Colombe tu as le même caractère et j'espère que tu lui apprendras tout ce que tu sais ! » La petite chatte grise tigré au yeux jaune s'avança vers son mentor a sautillant.
« Petit Nuage a partir d'aujourd'hui tu seras Nuage Blanc ! Brise de Chêne je sais que tu es a peine guerrier mais nous manquons de membres et de temps j'ai confiance en toi ! » Petit Nuage était un chaton blanc immaculé aux yeux vert et très calme il s'avança doucement vers son nouveau mentor.
«  Et enfin Petit Joyaux a partir de maintenant tu seras Nuage de Joyaux ton caractère farouche et indisciplinée va bien avec le mien donc je serais ton mentor ! » Le petit chaton écaille de tortue aux yeux bleu fut très surpris mais s'approcha de lui sans rien dire.
Tout le clan les félicita en criant :
« Nuage Blanc ! Nuage d'Envolée ! Nuage de Joyaux ! »
Je les félicita aussi plus doucement leur mentor leur dit qu'ils irait s’entraîner le lendemain, je sentis la fierté de leur parents, Aile de Bruyère allez pouvoir enfin sortir, je rentra doucement dans ma tanière qui allez être bien moins vide, je m'installa sur ma litière j'étais allongé quand les nouveaux apprentis entrèrent il baissèrent le son quand ils virent que j'étais couché je sentis Nuage d'Envolée venir s’installait a côté de moi en me demandant :
«  Ça va pas ? » elle avait dans la voix de l'inquiétude, je lui souris et dit
«  Si juste un peu fatigué par mon entraînement ! » je sentis du soulagement quand elle entendu ma réponse elle se leva et alla rejoindre ses frères pour faire son nid. J'avais la tête posé sur mes pattes, quand la nuit était déjà là, les petits dormait les uns près des autres, je me leva en silence je sortis de la tanière je sentis Nuage de Joyaux bougé, je m'arrêta puis il se rendormis doucement, A ce moment là je sortis de la tanière puis du camp, j'avançais dans la forêt doucement d'un pas léger j'avançais en silence. Je m'assis sous un Saul Pleureur, sa me rappela un moment que j'avais partager avec Brise de Chêne a l'époque de notre ancienne forêt, a ce souvenir une larme coula sur ma joue je lacéra le sol de mes griffes, je m'approcha des racines de l'arbre et me roula en boule entre deux des racines. Je me releva en sursaut quand j'entendis un bruit de pas non loin je sentis alors la chaleur du soleil dans le ciel, je compris alors que c'était Pelage de Nuit je m'approcha de lui pour m’excusais quand il me répondit :
«  Ce n'est pas a moi que tu dois des excuses tout les autres sont inquiet mais un de plus que les autres.... » je ne compris pas de qui il parlait je cru que c'était Étoile de Givre, il me fit rentré au camp la je sentis quelqu'un arrivé a notre suite devinais qui, Brise de Chêne il semblait paniqué en entrant il dit :
«  Elle n'est pas au la.... » Quand il m'aperçus il s'avança un peu de colère montait en lui je le sentais, il s'exclama alors :
«  Tu te rend compte de la panique que tu as semé ? Tu...tu..arghhh ! » il soupira et ne pu finir sa phrase et parti dans sa tanière, je me tourna vers mon mentor qui me punis a refaire toutes les litière du camp. J'allais donc chercher de la mousse dans la forêt et changea toutes les litières du camp, je sentais les regards de tout mes camarades en me voyant faire des aller et retour Nuage Blanc voulais m'aider a un moment ou je commençais a fatigué mais Brise de Chêne l'en empêcha, j’espérais qu'il voit mon regard noir a son égard, je sentis un peu de tristesse en lui. Quand j'eus fini de changer toute les litières mon mentor m'indiqua d'aller chasser, alors nous allâmes chasser, je ne savais comment j'avais pu rater un mulot boiteux, Pelage de Nuit supposa que c'était la fatigue, on rentra donc avec un petit moineau et un maigre écureuil. Arriver au camp on posa les proies sur le tas de gibier, il me dit alors de partir dormir et cette fois dans ma tanière, je ne pu que lui obéir, mais avant de rentré dans mon antre j'entendis un appel :
« - Nuage Mystérieux ! Rejoins moi dans mon antre ! »
C'était Étoile de Givre qui m'appeler je reconnus de suite sa voix, malgré la fatigue je monta
le talus qui monter jusqu'à l'antre de mon chef, j'y arriva avec difficulté quand je glissa sur de l'eau dans la pantes je sentis quelqu'un bouger en bas du talus mais je me rattrapa trop vite pour que cette personne me rejoigne, et j'étais vraiment trop fatiguer pour sentir l'odeur de la personne en bas. Je m'approcha de l'entré quand mon chef me dit de rentré. Je m'assis donc au milieu de la tanière, il me dit alors:
«  Nuage Mystérieux je veux que tu suive deux entraînement celui de guerrière mais aussi guérisseur comme sa tu pourras mieux choisir ta voix ! »
J'essayais de percevoir n'importe quel sentiment dans sa voix, mais rien. J'hocha alors la tête gentiment. Il me regardait je le sentait on resta un petit moment en silence puis il dit a nouveau :
«  J'ai entendu parler de ta dispute avec Brise de Chêne …. »



Chapitre : 3


Pelage de Nuit avait retiré ma punition a la demande d’Étoile de Givre je devais commençais mon entraînement avec Pattes de Biche aujourd'hui, elle m'avait alors emmené près de la rivière dans la forêt, je passa toute la journée avec elle j'appris le noms de beaucoup de plantes et leur don de soins, je croisa plusieurs de mes camarades mais seules les paroles d’Étoile de Givre me rester en tête
*  Tu sais tu lui a manqué plus qu'a quiconque ici... il s’entraîner seul et venait toujours te voir pendant ses moment libres, il t’apprécie énormément et ne supporte pas de se disputé avec toi …... *
voilà ce qui me tracasser depuis la veille, j'avais décidé de parler à mon amis, mais je n'avais pas encore eu de moment de libre. Le soir arriver on avait faire un tas de feuille que l'on avait ramener dans la tanière de Pattes de Biche, je n'avais pas eu le temps de parler a Brise de Chêne de toute la journée et pourtant je l'avais entendu a la combe d’entraînement, en rentrant j’allais voir Pelage de Nuit pour lui demandais quelques choses :
«  Pelage de Nuit ? »
«  Oui ? »
«  On pourra allez s'entraîner avec les autres demain ? » demandais-je gentiment
«  Oui bien sur va te reposer maintenant ! »
Je remua la queue contente puis retourna dans ma tanière je sentis une regard chaud sur mon dos, je rentra dans ma tanière et alla dormir.
Le lendemain matin je me leva tôt et poussa Nuage Blanc et Nuage d'Envolée de la patte car on aller s’entraînait ensemble, je laissa dormir Nuage de Joyaux car apparemment il était sorti a l'aube en patrouille. Je sortis avec mes deux camarades et alla cherché des proies pour partir le ventre plein, Nuage d'Envolée me fit remarquer qu'elle me trouver plus joyeuse qu'a l'habitude, je lui est alors sourit et on c'est diriger vers nos mentor respectif, Aile de Colombe Brise de Chêne et Pelage de Nuit nous attendait déjà, je m'approcha de mon mentor trébuchant mais Nuage Blanc m'aida a me relever je le remercia gentiment, je sentis de nouveau le regard que j'avais ressentis la veille, on partit vite vers la combe et on s’entraîna pendant près de la demi-journée, quand Aile de Colombe proposa :
« On pourrait les évalués en chasse ? »
Pelage de Nuit et Brise de Chêne furent d'accord, mais mon mentor fit une proposition étonnante :
«  Oui on pourrait évalué différent apprentis que le notre, je prendrais Nuage d'Envolée , Aile de Colombe prendra Nuage Blanc et Brise de Chêne prendra Nuage Mystérieux çà vous va ? » Il semblèrent tous d'accord même si je sentis un peu de réticence chez mon amis, mais il accepta quand même, je resta silencieuse c'était la chance que j'attendais. Brise de Chêne m'emmena près du centre de la forêt ou se trouver un sycomore gigantesque. Je me concentrais et attrapais un oiseau, deux écureuil et un petit mulot. Après ma chasse j'attendis mon évaluateur au sycomore ou j'avais enterrer mes proies, en entendant des bruissement de feuilles je releva la tête pensant que c'était lui je reconnu une odeur que je connaissais mais pas la sienne. D'un coup je reconnu la voix de mes ennemis:
“Roge regade qui voilà !” s'exclama la femelle.
Mon poil se herrissa les deux solitaire etaient de retour, je me mis en position de combat,quand le mâle me plaqua au sol de tout son poid une de ses patttes sur ma gorge, les griffes sortis je lui entailla l'épaule mais il resserra sa prise sur ma gorge m'étouffant et enfonçant ses griffes dans ma chair je me sentais partir ne pouvant pas crier. Les dernière choses que j'entendis c'était le hurlement de la femelle et le poid du mâle devenir poussière, en suite tout fut un trou noir. Je me reveilla peu de temps après une goutte d'eau tomber sur ma truffe j'entendais un bourdonnement et quelques paroles que quelqu'un murmurer:
“-désolé...........j'aurais........arrivé...........avant.......” je ne reussi pas a savoir qui c'était, mais je reconnus l'odeur de Patte de Biche et une autre , j'essaya de bouger mais on me stoppa net d'un geste ferme, ma gorge me bruler et un liquide poisseux en sortait, je le sentais, j'entendis un nouveau murmure plus doux et moins triste que l'autre:
“- Ne …..bouge.....pas......Mystèrieux......”
Cette fois c'était la voix de Patte de Biche, je retomba dans un sommeil lourd et remplis de cauchemard. Quand je me reveilla a nouveau je ne sentis aucune odeur près de moi, Je n'était plus dans le camp ni dans la tanière de Patte de Biche, et surtout je voyais. Je me trouvais dans une forêt lumineuse en face de moi se trouver un beau chat âgé, je reconnus tout de suite son odeur c'étais Etoile Rouge entouré d'un halo de lumière je compris tout de suite et lui demanda :
“ Tu es décédé comment ?”
Il s'approcha lentement et s'assis devant moi gentiment la queue autour de ses pattes il me répondit:
“ J'ai sauver deux apprentis de la noyade, ils s'appèlent Nuage de Sapin et Nuage d'Encre !”
Je lui souris tristement désolé pour sa mort, si j'étais là c'était pour une raison mais laquelle je lui demanda et il me répondis:
“ Tu n'es pas morte tu es là car un grand destin t'attend tu ne dois pas mourir maintenant alors bat toi !”
Il disparut et je me leva en sursaut, je retomba aussitôt dans la tanière de notre guérisseuse, le souffle frais du vent m'indiquais qu'il faisait nuit je rempais vers la sortis, là je sentis l'odeur des guérriers de mon clan une était toute fraiche celle de Brise de Chêne, je recula doucement pensant qu'il ne m'est pas vu mais quand je sentis un souffle chaud sur ma nuque je compris qu'il m'avait repéré:
“ Tu es réveillé ?” demanda-t-il d'une voix que je ne lui avais jamais entendu, j'essaya de répondre sans succes, je sentais les toiles d'araignées sur mon cou, il eu un moment de flottement comme si un souvenir dure lui revené et il me dit finalement:
“ J'aurais du arrivé plus tôt tu pourrais parler a l'heure qu'il est ….”
C'était donc lui qui m'avais sauver, je secoua la tête sit fort que j'en eu le tournis, je voulais le remercié de m'avoir sauver mais ne pu pas alors je m'assis gentiment et baissa la tête avec respect espérant qu'il comprendrait, il me repondis seulement:
“ Je suis désolé pour tout ce qui est arrivé....”
Je lui souris pour lui di que se n'était pas graveje lu indiqua sa tanière de la queue signifiant qu'il devait se reposé. Je fit de même et tomba dans un sommeil sans rêve. Je me reveilla au moment ou Patte de Biche me secoué de la patte Aile de Bruyère était là elle aussi elle mes dirent :
“ Tu te réveille enfin tu vas pouvoir reprendre ton entrainement tu es guerris .” Je me leva d'un bon et les remercia d'une voix casser je sortis dans la clairière, quand Nuage d'Envolée m'apercus elle me rejoignit en courant on roula au sol un petit moment s'arrêtant au pattes de notre chef, on se releva petaude je m'assis a ses pattes je faisait une tête de moins que lui et avait atteind ma taille adulte, je lui souris et dit d'une voix casser:
“ Salut !”
Nuage d'Envolée sembla très étonné, notre chef remua la queue avec un air bizarrement heureux:
“ Salut je vois que tu vas mieux !”
“ Oui et toi ? Demandais-je
“ Ca va très bien ! Tu as la voix encore un peu enroué mais tu as l'air prête pour une évaluation !”
Je remua le bout des oreilles impatiente Nuage Blanc avait rejoins sa soeur ,Nuage de Joyaux semblé punis il nettoyer les litières de la tanière des guerriers, surpris ils nous regardaient discuté:
“ Qui m'évalue ?” m'exclamais-je
“- Moi !” répondit-il d'un ton neutre
Je recula d'un pas, les chefs évalué seulement leur apprentis normalement avait-il vu Etoile Rouge ? Peut etre bien je revint a la normal et hocha la tête je parti manger et le rejoignit a l'entré la il me dit :
“ Tu auras deux test celui de guerrière et celui de guérisseurs, j'évalurais les deux ! Commençons !”
J'avala avec difficulté ma salive et partis vers la forêt au bord du petit lac là j'attrap plusieurs proies plus ou moins grosse, que j'enterra au pied d'un arbre, ensuite je passa a l'épreuve du guérisseur je ramassa plusieurs plantes plus ou moins grosse que je ramena au camp et les rangea, essouflé je croisa les autre apprentis qui étaient inquiet pour moi de me voir faire deux évaluation, quand Etoile de Givre se montra enfin je m'assis le souffle court.
“ Bravo on va rentré et je demanderais l'avis de ton mentor qui t'a aussi évalué ! Là tu choisira ta voix !” J'hocha la tête et le suivis rentré au camp je ma coucha devant ma tanière et ferma les yeux épuisé je sentis quelqu'un s'approché une chose tomba devant moi a l'odeur alléchante c'était une souris je renifla et reconnu l'odeur de mon amis:
“ Alors ton évaluation ?” demanda Brise de Chêne
“ On verra bien !” m'exclamais-je quand Etoile de Givre appela le clan a se rassemblé, une fois tout le monde rassemblé il dit:
“ Aujourd'hui un grand choix va se produire ! Nuage Mystérieux approche !” Je fis ce qu'il me dit “ Tu as le choix entre deux voix écoute ton coeur pour le choix, mais avant je te propose tes noms : si tu deviens guérrière tu seras Griffe Mystérieuse et si tu deviens guérisseuse tu seras Oeil Mystérieux ! A toi de choisir !” Je m'exclama que je voulais être guerrière il me dit alors
“ Alors bienvenue dans nos rang en temps que guerrière a part entière nous rendons hommage a ton courage et ta volonté d'avancé !” Je baissa la tête avec respect quand il posa son museau contre mon front, mais il repris :
“ Je dois vous annoncé qu'Aile de Colombe va dans la pouponnière a partir d'aujourd'hui ! Nuage d'Envolée je ne sais pas encore quel mentor te donné tu t'entraineras donc avec Nuage de Joyaux et Moi même pour ne pas arrêté ton entrainement !”
Je souris a la nouvelle mère, et descendis doucement du promontoire. Je passa le reste de la nuit a veillé le camp pour mon baptême quand Plume de Buse sorti et me dit que je pouvais parler je fut très soulagé et alla me reposé dans ma nouvelle tanière. En rentrant dans cette tanière, je vit Brise de Chêne qui venait de se levé, j'evitais son regard et alla dans un coin au fond de la tanière. Il me regardait passé je le savais, je sentais la brûlure de son regard dans ma nuque. Je tapottais le sol de mon nid avec mes pattes pour l'assouplir et me roulais en boule, il était toujours la, et il le restais pendant quelques minutes croyant surement que j'allais dormir, mais comme je garder les yeux ouvert il partis peu après. Je réfléchis au évênement rescent pour moi et lointain pour lui qui c'était produit. Je m'endormis dans la reflexion, je n'étais pas encore remise de ma maladie, pendant mon sommeil je sentais une chaleur agréable se collé a mon pelage pendant quelques minutes puis elle repartie quand je me retrouvais a nouveau au milieu du clan des Etoiles Etoiles Rouge était là, je m'approcahis peut etre allait-il enfin me dire ce qu'il ce passez pour mon futur destin, tout ce qu'il fit c'est se retourné et partir doucement, j'aperçus des morts du sang, des cris, le noir, je ne perçus qu'une phrase distincte:
“ L'Oeil dans le Tonnerre, et le Feu sauve le Ciel !”
Je ne compris pas, tout disparus et je me réveillais en sursaut il faisait nuit. Je sentis un pelage contre le mien cette odeur mielleuse et familière était celle de Brise de Chêne, j'eu un frisson que faisait-il si près de ma litière ? J'avais peur de le reveillé en me levant alors je ne bougea pas callant ma respiration sur la sienne, ne remarquant pas mon coeur battant a la chamade. J'eu l'impression qu'il se réveillé mais apparement ce n'etait pas qu'une impression, parce qu'il me chuchota:
“ Tu ne dors pas ?”
Je fut surprise et sursautais a moitié lui répondant de ma voix faible:
“- Je viens de faire un cauchemar... Mais que fais-tu là ?”
Il eu un moment d'hésitation, et je cru sentir de la gêne dans sa voix quand il me dit:
“- Je ne sais pas.... enfin si … mais je ne veux pas te le dire ….. “
Je du écarquillé les yeux, car il sursautait et commença a se levé, et sortir de la tanière. Je me leva d'un bon et le suivis, quand il aperçus que je le suivait il accéléra, moi de même, jusqu'à courir a moitié sortant du camp, je le suivais un sourire en coin, il me cria :
“ Tu cours toujours aussi vite mais sauras tu me suivre ?”
“ Bien sur tu me prend pour qui ?” lui répondis-je en rigolant a moitié haletante.
Il accéléra encore, je fit de même jusqu'à arrivé a sa hauteur, j'accéléra a nouveau le dépassant, je le sentis ralentir étonné, puis il revint a la même vitesse, je sentais une ombre s'élévé au dessus de nous jusqu'à disparaitre quand nous arrivions dans la lande, arrivé en haut de la colline je m'arrêtais, attendant qu'il me rejoigne. Quand il arriva, je ne m'attendis pas au geste qu'il fit, il me sauta dessus et on roula jusqu'à etre en bas de l'autre côté de la colline, je l'envpoyais roulé plus loin en rigolant, il revint a la charge jusqu'à me plaquer au sol essouflé tout les deux on resta ainsi. Je m'exclama alors:
“- Voilà çà c'est le Brise de Chêne que je connaissais !”
Il souriait je le sentais de ce sourire que nous avions quand nous étions enfant, tout le reste se passa très vite je sentis son halène près de mon museau, je le sentis son souffle sur ma truffe, il me chuchota a l'oreille:
“- Je crois que....je t'aime …...”
Sa me stoppa net, j'écarquillais les yeux, les oreilles en pointe:
“ Quoi mais.....”
“Toi non n'est-ce pas ? Je le savais...Je crois...”
Il se recula me laissant partir, je sentais sa tristesse venir d'un coup. Ce n'était pas vrai ce n'était pas sa, mon coeur fit un bon, je m'approchais de lui comme je pu me prenant les pattes dans des trous de lapins, mais rien ne m'empêcherais de m'approché de lui, j'arriva près de son flanc et lui dit a nouveau:
“- Mais ce que je veux dire c'est pourquoi tu ne me l'avais pas dit plus tôt ? Parce que moi je t'aime depuis un moment....”
Il se retournais d'un grand coup en deglutissant, tout en s'exclamant:
“ Tu me fais une blague c'est çà ? Et ben c'est pas drôle !”
“ Ce n'est pas une blague ! Je ne te ment pas !”
Je m'approchais de lui en silence, il était droit sans un mot il rester là sans bouger. J'hésitais a posé ma truffe contre la sienne, alors je ne fit que tourné une fois autour de lui, puis avec un petit sourire je partis vers le petit lac, le laissant a la traine. J'arrivé près du début de la lisière de la forêt quand il couru jusqu'à se plaçait devant moi et collé sa truffe a la mienne. Mon coeur battait comme pouvais battre le coeur d'une proie que l'on allait tuer. Il posa une patte sur mon dos en me léchant le dessus de l'oreille gauche, j'essayais de ronronnais, mais ma gorge me faisait encore mal, il le remarqua et me dit:
“ Rentrons tu va attrapé froid !”
Je le suivis alors un peu deçus. Quand nous arrivions dans le camp personnes n'était réveillé, on alla dans notre tanière et je me couchais sur ma litière quand il me chuchota a nouveau:
“ Je peux dormir avec toi ?”
J'hocha la tête un grand sourire aux lèvres, il se coucha près de moi et enroula sa queue a la mienne. Il se colla si près de moi que je pus collé mon museau dans son cou et m'endormir aussi vite que j'avais couru un peu plus tôt, je lui chuchota un dernier:
“Je t'aime !”
Avant de m'endormir a nouveau.
Je me réveillais et sentis un vide près de moi, Brise de Chêne étais surement partis entraîné Nuage Blanc, je sortis du camp et m'étirais en baillant. J'aperçus Nuage de Joyaux qui n'ettoyé encore les litière,j'allais l'aidé pour sa punition quand Etoile de Givre me dit d'un ton roc :
“ Griffe Mystérieuse ! Pouquoi aides-tu Nuage de Joyaux il est punis !”
Je me tourna et avec un regard convainquant je lui répondis:
“ Etoile de Givre voyons qui n'as jamais était punis ? Tous ici nous sommes passez par là toi le premier alors pourquoi tu le punis si longtemps ? Personne n'est aussi cruel !”
Il eu un moment d'hésitation tous les regards étaient posé sur nous, je le sentais, Brise de Chêne et Nuage Blanc venaient de rentré, Etoile de Givre descendit il me sourit et dit
“ Tu as raison je m'excuse !” il fit une pose avant de continué “ Nuage d'Envolée ! Griffe Mystérieuse va s'occupé de toi !” Je fut surprise et l'apprentie aussi je lui souris au moment où il continua:
“- Après son entraînement viens me voir j'aurais a te parler !”
J'hochais la tête gentiment puis emmenais Nuage d'Envolée hors du camp et là elle commença a me parler comme a son habitude:
“ Alors comme ça tu seras mon mentor ? J'ai une autre question attend ! Il parrait que toi et Brise vous êtes ensemble ?”
Je m'arrêtais quand elle me dit çà, comment le savait-elle, personne n'était réveillé a ce moment là ou du moins pas dans la clairière.
“ Je le sais car tu j'étais réveillé a ce moment là !” me répondit-elle
“ Ne dis rien aux autres s'il te plait !” la priais-je
Elle hochais la tête souriante. Nous passâmes plusieurs heures a faire un entraînement au combat, elle était vraiment doué Ailes de Colombe l'avait bien entraîné. Je la félécitais pour ses techniques de combats elle était presque parfaite juste un patte mal placé ou sa queue qui la gêné par moment. Nous rentrâmes avec la nuit, je lui dis de manger un morceau et d'allez se reposer, elle le fit puis me rappelant ce que m'avait dit Etoile de Givre je le rejoins devant sa tanière et demandais:
“ Puis-je entré ?”
“ Oui bien sur !”
J'entrais donc dans cette tanière sombre et humide faites de roche et fissures, je m'assis devant mon chef et attendis.
“- Griffe Mystérieuse je voulais te parler parce que j'aimerais que si il arrive quelques chose a moi ou Plume de Buse tu prenne notre place, tu as tout d'une bonne chef !”
Je fut si étonnais que je reculais d'un pas le sommeil. Brise de Chêne était devant moi je le sentais. Son souffle faisait voleté une mèche sur ma tête, il s'assis et se mis a me léché le front en me demandant:
“ Qu'est-ce qui ne va pas ?”
Je relevais la tête pour essayé de le regardais dans les yeux et lui répondre:
“ Tu le saura demain matin...”
Puis je posais ma tête sur mes pattes avant me roulant un peu plus sur moi même je sentis son pelage se collé au mien tendis que le son de sa respiration me bercer. Pour une fois en quelques jour je ne fit pas de rêve. Seul l'appel d'Etoile de Givre me réveillais, je poussais de la patte Brise de Chêne dont l'appel n'a pas vraiment reveillé, puis je le fit me suivre dans la clairière. Là Etoile de Givre s'écria:
“ D'abord bonjour a tous ! Plume de Buse a décidé de par lui même que sa place devait maintenant serais la tanière des anciens ! Plume de Buse ton repos sera bien mérité ! J'ai donc du choisir un nouveau lieutenant je sais que mon choix pourrais paraître étrange pour certains mais j'ai reçus un signe du clan des étoiles me confirmant mon choix ! Griffe Mystérieuse tu sera notre nouvelle lieutenante !”
Tous parurent étonné, Brise de Chêne se colla a moi en me félicitant d'un voix douce je remuais les moustache a se contact agréable.


Chapitre 4:

Plusieurs lunes avait passé depuis ma nommination au titre de lieutenante. Plume de Buse était décédé entre temps, nous l'avions veillé pendant une nuit entière afin que son âme rejoigne le clan des étoiles en paix. Je n'etais pas non plus rester très longtemps lieutenante quelqu'un avait du me remplacer du fait que je venais d'avoir des petits, j'avais trois beaux petits deux femelles et un mâle, l'aîné la femelle noire s'appelait Petit Rubis du a ses yeux bleu intense, l'autre se nommé Petite Braise d'un pelage couleur roux a rayures brune magnifique avec des yeux vert émeraude et enfin le dernier le plus frêle et fragile de la portée se nommé Petit Ciel il était blanc avec des yeux bleu profond plus encore que ceux de sa soeur aînée. Je me levais de ma tanière suivis de mes petits âgée d'environ 1 lunes, allant observer le groupe de la patrouille frontalière revenir stresser et inquiète, je fit signe a mes petits d'allé jouer avec les petits d'Ailes de colombe. Ne voyant pas leur père revenir, je m'inquiétais un peu plus. Etoile de Givre revint avec Brise de Chêne dans la clairière ils avaient l'air préoccup, je m'approchais d'eux et leur demanda:

“ Qu'est-ce qu'il ce passe ?”
“Viens avec nous dans mon antre !”
Il avait un air froid et quelques chose l'inquiété, je ne pus que le suivre dans son antre. Ils m'expliquèrent alors qu'ils avait repéré une meute de rats qui les avaient menacé de prendre leur territoire, mais ils avaient refusé et me dirent que l'on devait se préparé a une guerre imminente. En ressortant de sa tanière je sentis tout les regard sur moi. Je n'osais pas relevé la tête pour les regardé, et sautis en courant du camp laissant mes petits a Aile de Colombe. Je sentais que Brise de Chêne m'avait suivis, je monta a un saule pleureur et m'assis sur une branche préoccupé, mon compagnon me demanda alors:

“ Tu as peur hein ?”
Je me tournais vers lui et colla ma tête dans son cou
“ Oui surtout pour nos petits...”
“ Ne t'en fais pas je vous protègerais toujours !”
Je lui souriais tristement puis je rentra a ses coté au moment ou Etoile de Givre annoncé une assemblé ! Il annonçait la nouvelle au clan, je m'assis près de mes petit au moment ou il dit :
“ Avec Patte de Biche nous avons longuement réfléchis et nous allons faire un somnifère qui nous feras paraitre mort quand il essayerons de nous attaqué ! Se seras demain alors Griffe Mystérieux peux-tu aidé Patte de Biche ?”
J'hochais la tête avec inquiétude et rejoignit notre guérisseuse, elel m'emmenais dans sa tanière ou nous préparions les remèdes toutes la nuit, le clan dormais paisiblement et plus la lune avançais plus j'etait anxieuse. Enfin le lendemain matin nous sortîmes et donnèrent les remèdes aux autres membre, puis les petits et les mères devant allez dans la tanière la plus protégé, c'etait donc celle de notre guérisseuse, nous nous y réfugîmes. Je dit aurevoir a mon compagnon une dernière fois. Et je donnais les remèdes a Ailes de Colombe et ses petits, puis je les donnais au mien et les pris, m'allongeant près d'eux je cru entendre des cris a l'exterieuret je m'endormis sans comprendre. Pendant mon sommeil je rêva d'Etoile Rouge mais aussi d'un autre chef je le connaissait mais lequel etait-ce déja ? Etoile du Martinet mais bien sur l'ancien chef du clan du vent il était mort ? Mais comment ? Enfin je ne devait pas etre ici pour cela. Ne me laissant pas parler Etoile du Martinet me dit:
“ Oeil Mystérieux Voici ton nom a partir de maintenant ton destin t'attends autre par nous sommes désolé mais le tonnerre a besoin.....” C'est Etoile Rouge qui fini sa phrase

“....De Plantes pour grandir !”

Ne comprenant qu'a moitié je me reveilla en sursaut, une odeur noséabonde régné mes petits se reveillèrent emettant des gemissements. Ailes de Colombe se leva a sont tour suivis de ses petits et Pattes de Biches toutes deux hurlèrent, me demandant se qui se passer je sortis de la tanière et sentis un liquide sous mes patte je trébucha sur quelques chose de mou,un corps sans vie, je reconnus l'odeur et me mis a pleurer en hurlant:
“ Brise de Chêne ! Non pas toi !”
Mon coeur se briser d'un coup je relevais la tête comprenant ce que signifié mon destin.

Chapitre 5:

Cela faisait 4 lunes que la tragédie était passez nous avions du allez nous caché loin du territoire près de chez les bipèdes, je devais remplir mon destin et mes petits n'étaient pas assez grand pour se rappelé de moi plus tard, je me dis donc alors qu'il était temps, Petit rubis avait péris lors du voyage jusqu'ici et je ne voulais plus resté malgré qu'il y ai mes petits. Le soir j'allais voir Patte de Biche et Ailes de Colombe elles c'étaient remis de la mort de nos amis, et pouvais s'occupé des petits seules maintenant. Je les approché une fois les petits endormis et leur dit
“ Je dois partir j'ai reçus un message je dois allez loin sur notre anciens territoire près des autres clans !”
Pattes de Biche crompris tout de suite que je ne ouvais rester et convainquis Ailes de Colombe de me laissé partir. Je donnais un dernier coup de langue a mes petits leur chuchotant:
“ Elles vont prendre soin de vous …..”
Puis je partis sans me retourné, les larmes coulé sur mes joues la vie avec une grande destiné était dure très dure. Je marchais en pleine nuit ne sachant pas vraiment ou j'allais je fit plusieurs demi-tour sans le vouloir je levais la tête vers les étoiles sentant deux odeur familière “ Brise de Chêne! Etoile de Givre! “ m'ecriais-je interrieurement Je couru croyant qu'ils étaient là qu'ils m'attendaien, l'espoirs en moi était vain car j'arrive pres d'une forêt. Cela faisait des lunes que je marché plus que je ne saurais en compter quand un jour je tomba sur une chatte la poil ébourrifé je montra les crocs, elel aussi était en position de combat je le sentais, mais elle se calma et me demanda:
“Bonjour qui es-tu ?”
“ Je suis...” j'eu un moment d'hésitation” Oeil Mystérieux!”
“ Enchanté je suis Etoile Ruisselante chef du clan du Tonnerre!”
J'étais arrivé mon destin était là chez eux j'avais réussi. Je pouvais etre fière ma quête allez se finir.
“ Veux-tu rentré dans mon clan nous manquons d'effectifs.... Me proposa alors Etoile Ruisselante.
J'hocha la tête enchanté de cette réponse puis dit
“Je serais guérisseuse si cela ne te derange pas !”
“ Non pas le moins du monde !”
Plusieurs lunes après un apprentis et un chaton était là ainsi que plusieurs guérrier dont Pelage de Feu et Plume Glacé, l'apprentis venait d'etre nommé guérrier et se nommé Coeur de Ronce et le chaton venait de passé apprentie nommé Nuage de Renard. Coeur de Ronce était un amour interdit et non reciproque, je ne pouvais avoir de compagnon je le savais mais pourtant je l'aimais......


Epilogue:

J'etais étendu au sol venant d'apprendre la nouvelle quelques minutes auparavant Coeur de Ronce maintenant réincarné en Ouragans des Sable m'aimais depuis sa plus tendre enfant quel gachis une vie si belle auprès de lui aurait était possible si je n'avais pas choisit cette voix. J'agonisé et ils étaient près de moi mes amis ma famille ! Je rejoignais le clan des étoiles sans vraiment m'en rendre compte après une dernière crise d'épilespsie, cette fois c'étais fini je vis mon corps sous moi et chuchota “ Adieu mon amour....” En direction du chat couleur sable.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renarde du Passé
Super membre
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 17

MessageSujet: Re: La véritable histoire d'Oeil Mystérieux    Jeu 23 Avr - 21:48

Voici maintenant Une autre histoire venant de mon imagination, c'est le premier tome, d'une serie de 4

Le livre des anciens : L'épopée d'une jeune fille
Remerciment :
Tout d'abord merci à Monsieur Sylvain Nicolino qui m'a beaucoup aidé et conseillé pour mon livre. Merci a ma grand-mère qui m'a souvent corrigé mes fautes. Merci à mes parents, mes frères et toutes ma famille pour tout le soutien et les encouragements qu'ils m'ont donnés. Mais surtout merci à Nathan qui a toujours été très franc sur ses critiques, à Sarah avec qui mon imagination à débordée et qui m'a très souvent inspiré merci ma puce ! A Emma qui m'a inspiré par son caractère et sa tenus vestimentaire farfelus, à Laura qui ne parle pas souvent mais quand elle parle elle nous emporte bien loin de notre monde. A Joanna sa soeur avec qui ont a formé le trio inséparable. Merci à Sofian qui à été mon meilleur ami d'enfance, celui avec qui j'ai souvent rigolé et joué... Tu nous manques à tous on t'aime fort, on espère te revoir bientôt. Mais le plus gros merci reviens a vous mes cher lecteur sans vous je ne serais rien !



Prologue:
La pâle lueur de la lune éclairait le village de Lidoa mais quelque chose n'allait pas. Les quartiers étaient vides un silence pesant dura quelques minutes puis un cri retentit. Dans le quartier sud une jeune femme courait elle tourna a droite après l'auberge de Joger haletante jusqu'à la porte principale au sud ouest du village.Arrivée à la porte elle s'arrêta pour regarder où étaient ses poursuivants. Ils n'étaient pas assez loin pour qu'elle reprenne son souffle, alors quelques secondes plus tard elle repartit. Elle portait un ballot où se cachait une jeune fille endormie d'à peu près 3 printemps. Arrivée à la lisière de la forêt près de Lidoa elle déposa la jeune fille dans un châle qu'elle portait sur les épaules et mit une pierre dans le ballot. Elle déposa la jeune fille et le châle dans un bosquet assez touffu pour les cacher. Les poursuivants ne l'avait pas lâché et elle fut contrainte de repartir. Après quelques minutes des hurlement retentir dans la forêt le jeune femme avait était empaler .

Chapitre 1:
Aria se réveilla en sursautant réveillée par ses propres cris ce rêve voilà bientôt deux lune qu'elle le faisait. Elle descendit de la branche qu'elle avait choisit pour la nuit; prit son arc et ses flèches ( confectionnées par ses soins ) et partit pour la chasse avec la renarde qui l'avait recueillie. Arrivée dans la forêt Aria laissa la renarde prénommée Queue Rousse et alla du côté du village d'humain comme elle le faisait si souvent. Elle grimpa dans un arbre où elle y resta penchée pendant plusieurs minutes quand un jeune humain passa sous elle. Elle le voyait souvent traîner dans les bois ces dernier temps. Voulant savoir ce qu'il cherchait elle le suivit jusqu'au lac au centre de la forêt. Il s'assit sous un Youreaux dont les fruits blanc ne tarderais pas a devenir orange près du rivage. Aria l'observa elle eut l'impression qu'il était triste. Tout à coup elle sentit la présence de deux personnes derrière le garçon elle eut comme une sensation celle de protéger ce jeune garçon au péril de sa vie. Elle tira flèche depuis son arbre. Le premier fut tué sur le coup. Elle sauta rapidement a terre et mit un couteau sous la gorge du deuxième. Le garçon se retourna paniqué et vit une jeune fille d'à peu près son âge ainsi que l'otage qu'elle détenait. Aria perçut dans le regard du de la pitié alors elle relâcha le prisonnier. Le jeune garçons ne voyait pas le visage de la fille en face de lui. Aria ne savait pas quoi faire devant le regard perçant du jeune homme alors elle lui dit tourna le dos et commença à marcher lorsqu'il lui dit:
<<- Attends ne pars pas ! Qui es-tu ? >>
La capuche d'Aria tomba dévoilant une longue chevelure Blanche neige. Elle tourna la tête dans sa direction et lui sourit. Le garçon resta bouche bée devant la beauté de la jeune fille. Et de ses beaux yeux rouges écarlates braqués sur lui. Il ne sut quoi dire, Aria se retourna et courut afin de s'éloigner du garçon. Quand celui ci se retrouva seul il s'évanouit
Chapitre 2:
Le jeune Fein se réveilla dans sa chambre se demandant s'il avait rêvé de cette jeune fille. il se promit d'allez à l'endroit où il l'avait vu afin de vérifier si elle y était encore où si elle avait laissé des traces de son passage. Il se leva et s'habilla puis partit en forêt à sa recherche. Il ne vit aucune traces alors il s'assit et attendit. Aria aperçut le jeune homme , il se dirigait vers le lac elle le suivit. Quand elle le vit s'assoir et attendre elle se demanda ce qu'il attendait. Elle était tellement dans ses pensées qu'elle ne se rendit compte qu'au dernier moment qu'elle glissait de la branche de Youreaux sur laquelle elle s'était perchée. Elle se rentint à la branche avec son bras libre. Fein sursauta en la voyant se tenir de la main droite àl'arbre. Aria lâcha la branche et tomba à quelques mètres du garçon. Elle allait partir en courant quand il lui attrapa le bras droit puis lui dit:
<<- Attends ne pars pas s'il te plait ! je veux savoir comment se nomme de ma sauveuse ! >>
Aria tourna la tête vers lui toujours recouverte de sa capuche, Fein fut tétanisé par le regard de cette jeune fille , il lui lâcha le bras et recula de quelques mètres. Puis elle fit tomber sa capuche dévoilant une chevelure immaculée comme la neige puis elle lui dit:
<<- Tu es étrange pour un humain? Qui es-tu ?>>
<<- Ah ?>>
<<- Comment te prénommes-tu ?>>
<<- Fein >>
<< Et bien Fein je te prierais de ne plus revenir dans ma forêt !>>
<<- Ah ? Votre forêt ? et pourquoi donc ?>>
<<- Parce que les humains sont en danger ici ! Et que vos ancêtre vous en on cacher les dangers !>>
<<- Ah ? Peux-tu être plus précise ?>>
<<- Non ! Je vais te raccompagner jusqu'à la lisière de la forêt !>>
Puis Aria raccompagna Fein, arrivés près de la route il lui demanda:
<<- Comment tu t'appelles ?>>
<<- Je ne veux pas te le dire !>>
<<- Pourquoi ?>>
<<- Parce que c'est ainsi !>>
<<- Depuis quand vis-tu ici ?>>
<<- Toujours d'après mes souvenirs. Bon ici tu es en sécurité. Adieu !>>
Puis elle disparut dans les arbres. Fein reprit le chemin de chez lui. Arrivé chez lui il demanda à sa mère si elle connaissait une fille vivant dans la forêt. Elle lui répondit que non, ils dinèrent et enfin il alla se coucher. Aria monta au lus grand arbre de la forêt et observa le village de Fein elle s'envola en direction du village. Des larmes commencèrent à couler le long de ses joues. Les larmes se mirent à couler encore plus sur ses joues. Elle ne pouvait plus contrôlerson corp. Elle attérit dans le centre du village et elle chercha une victime son corps ne répondait plus elle sortit des crocs aussi blancs que sa chevelure et tout en pleurant but le sang de sa jeune victime.
Chapitre 3:
Fein fut réveillé par des cris d'horreurs. Il sauta de son lit descendit dans la rue de la place et vit un groupe de personnes entourant une jeune fille. Le corps de la jeune fille gisait dans une marre de sang elle avait deux trous au niveau du cou. Des larmes commencèrent à couler le long de ses joues, cette jeune fille il la connaissait bien, elle se nommait Elwyne c'était sa meilleur amie. Alors il fit demi-tour et partit. Il voulait aller en forêt mais hésita puis se résigna. Il se rendit chez lui puis après quelques heures il revit l'image des trous dans le cou de son amie. Il bondit de son lit et se rendit à la bibliothèque de la ville. Il prit tous les romans ou autres documentaires parlant de monstres. En fin de journée il partit en forêt pour se reposer auprès du lac, il se dit tampis pour l'avertissement de la jeune fille aux cheveux blanc et au yeux rouges. Aria vit le jeune Fein sous le Youreaux il avait l'air fatigué et avait les yeux gonflés comme si il avait pleuré mais il joué avec une feuille de Youreaux alors elle descendit de son perchoir puis s'installa à côté de lui. Il fixait le lac s'en même tourner la tête à son arrivée il dit : 
<<- Existe-t-il des monstres près d'ici ? Est ce pour cela que tu ne veux pas que nous venions dans la forêt ?>>
<<- Je ne peux pas répondre à tes questions jeune Fein. Mais toi tu dois pouvoir répondre au miennes !>>
<<- Ah ? Lesquelles ?>>
<<- Quel âge as-tu ?>>
<<- 21 printemps. Et vous ?>>
<<- Je...Je ne sais pas >>
<<- Vous ne devais pas ....>>
<<- Tutoie moi d'accord ?>>
<<-D'accord ! Tu ne dois pas être très vieille je suppose >>
<<- je n'en sais rien >>
<<- Pourquoi ne peux-tu pas répondre a mes questions >> Demanda-t-il soudainement
<<- Je voudrais mais je ne peux pas !>>
<<- Pourquoi donc ?>>
<<- Parce que tu me prendrais pour une folle !>>
Un silence s'installa sur la forêt puis Fein tourna la tête vers elle et dit:
<<- Pourquoi je te prendrais pour une folle ?>>
Le regard doux du garçon désarçonna Aria et elle resta pétrifiée le cœur battant:
<<- Pourquoi ?>> répéta-t-il
Elle ferma les yeux
<<- Je sais que tu es triste à cause de la mort de ton amie mais je ne peux rien te dire sur moi !>>
<<- Comment sais-tu ça ? Qui es-tu ?>>
<<- Je me nomme Aria, je vis dans cette forêt depuis toute petite mais je ne peux rien dire d'autre.>>
Chapitre 4:
fein était allongé sur son lit, il pensait à Aria elle qui ne se laissait approcher de personne. Quand il était rentré chez lui il avait pris un vieux livre poussiéreux sur l'une des étagère du bureaux de sa mère. Il porter le nom de "Chroniques du Village" puis entrepris des recherche sur elle. Il avait découvertqu'une jeune fille avait été cachée dans la forêt par sa mère pour sa sécurité . On avait retrouvé le corps de celle ci aparament empalé et à moitié incinéré. Les gens du village, les avaient chassé croyant qu'elles étaient des monstres. Ils avaient cherché pendant des jours la jeune enfant en vain. Il se demanda si Aria était la jeune fille du livre car les autres pages du livre avaient été arraché donc Fein ne savait rien de plus. D'après la date de ce livre elle avait le même âge que lui. L'après-midi même il décidad'allée en forêt ramener des plantes médicinales à sa mère; qui était la guérisseuse du village. Il ne croisa pas Aria. Et il se dit qu'il y reviendrait le lendemain. Aria resta perchée dans le Youreaux en regardant le lac. Les larmes n'avait cessé de couler sur ses joues entendant un bruit de pas, elle sécha ses larmes en vitesse
<<- N'aie crainte ! c'est moi Fein !>>
Elle se tourna, descendit du Youreaux et le regarda. Il s'avança et s'assit sous l'arbre et lui fit signe d'en faire de même. Elle s'assit à côté de lui sans vraiment comprendre pourquoi, il avait l'air préoccupé. Après quelques minutes de silence il lui demanda:
<<- Es-tu un de ces monstre ?>>
<<- Quoi ?!>>
<<- Es-tu un MONSTRE ?>> répéta-t-il en se tournant et la regardant dans les yeux.
<<- Que...Comment...euh...Qui t'a dit ça ?>>
<<- Tu ne répond pas a ma question ! Essayes-tu de l'évité ?>> dit-il d'unton pausé
<<- Je ne peux y répondre !>> dit-elle, sa voix se brisa et des larmes recommencèrent à couler.
Fein la regarda stupéfait de la voir pleurer, elle se leva.
<<- Oui c'est vrai ! Je suis un monstre ! Un monstre qui fait des humains ses victimes ! Je ne devrais pas exister !>> Elle criait en disant ces paroles.
Fein l'air étonné et plein de compassion ne put s'empécher de la prendre dans ses bras elle fut surprise de ce geste puis se laissa sombré dans un sommeil profond, sa tête se posa sur son épaule son visage près de son cou.
Chapitre 5:
Aria se réveilla en entendant des cris de terreurset des sifflements de colères elle était dans une cage sur une charette elle regarda autour d'elle et vut entre deux garde le jeune Fein et lui cria avec colère:
<<- Tu m'as livré à ton peuple !>>
il tourna la tête vers elle est lui dit:
<<- Non ils m'ont suivi et on cru que tu me morder quand tu t'es endormie !>> dit-il avec un aplont et une tendresse qui la calma nette
<<- Heureusement que nous sommes intervenu, sinon tu l'aurais vidé de son sang comme la pauvre Elwyne !>> fit un des gardes
<<- Mais vous ne comprenez rien ! Cette fille n'as rien fait de mal !>> dit Fein dont les paroles du garde avait allumé une flammeche de colère en lui. Aria hallucina il venait de la défendre elle ! Un monstre sans coeur !
<<- Laisse tomber jeune Fein. J'aurais du mourrir il y a déjà longtemps de sa alors, se n'est que mon destin qui s'accompli ! J'ai aimé te rencontrer et encore désolé pour ton amie !>> dit-elle avec douceur. Puis la charette s'arrêta, ils la sortirent et la ligotèrent sur un poteau au milieu de la place. Une jeune femme accourue en pleurant voir Fein se devait être sa mère se dit Aria, elle avait du croire que son fils avait failli mourir mordu par un monstre comme elle. Elle vut une personne sous une cape la regarder puis la personne s'en alla.
Chapitre 6:
Fein regarda Aria depuis la fenêtre de sa chambre il la voyait regarder aux loin. Il savait que c'était sa faute et voulais la sauver. L'execution avait était programmer à l'aube et en publique. Il ne voulais pas y penser, rien que cette pensé le rendais malade alors il décida de la libéré. A l'heure ou la lune était le plus haut dans le ciel Aria eu un mauvais présentiment quelqu'un l'épié. Elle sentie la présence de quelqu'un et tourna la tête pour voir qui c'était elle ne vit personne. Quelques secondes plus tard elle sentie quelque chose au niveaux de ses liens. Elle leva la tête et vit Fein en train de la détaché elle lui dit:
<<- Que fais-tu imbécile ? Tu vois pas que c'est mon destin !>> pesta-t-elle
<<-Non sa ne l'ai pas !>> lui dit-il.
Aria se demanda comment il pouvais le savoir. Quelques minutes après avoir établit un plan Fein était parti voir la devin du village; une petite femme aux cheveux gris qui démontré son âge, s'appelant "Seyna"; et lui avait demandait l'avenir d'Aria elle lui avait répondu:
<<- Son avenir n'ai pas d'être executé mais il se trouve au de la de notre forêt elle trouvera sa destiné dans la Forêt de l'Esprit guide-la il vaut mieux que tu l'accompagne car toi aussi ta destiné se trouve ailleur !>>
Il expliqua tout à Aria qui une fois d'étacher lui dit:
<<-Merci mais je ne veux pas d'une nounou !>>
<<- Tu n'as pas le choix !>> dit une voix dans l'ombre
<<- Qui êtes vous ? Montrez vous !>>
L'ombre obéit.
<<- Seyna !>> s'écria Fein.
<<- Seyna ?>> répéta Aria
<<- Oui c'est mon nom jeune Aria, je savais bien que Fein viendrais te libérer mais je sais aussi que les gardes ne vont pas tarder vous feriez mieux de partirent !>>
<<- Mais et Luria ?>> dit Fein
<<- Ne t'en fait pas je m'occuperais de ta mère. Maintenant filez !>> Alors il put partir sans regret il n'aimait pas tellement les gens du village et eux ne l'aimaient pas du tout .
Aria attrapa Fein par l'épaule et le traina en direction de la forêt. Arriver près du lac Aria se fouilla dans un tronc mort et en sortie son arc ses flèches deux couteaux de jet,une dague et une épée. Fein n'en croyait pas ses yeux elle lui tender l'épée et lui dit:
<<- Prend !>>
<<- Je ne sais pas me battre !>> répondit-il
<<- Je t'apprendrais mais pour le moment je ne peux pas portés tous sa toute seule !Prend sa aussi !>> s'exclama-t-elle tout en lui lansant un des deux couteaux. Il commençèrent a marché le bord de la forêt quand Aria s'arrêta et grimpa à l'arbre ,elle ne voulait pas que Fein voit ses ailes mais surtout elle ne savait pas comment elles apparaissaient , Fein resta bouchebé quand il l'a vit redescendre avec deux sacoche l'une remplie d'herbes médicinales il reconnue quelques unes que sa mère lui avait appris a reconnaitre l'autre de viande. Puis ils partirent vers le Nord en direction des ruines de Lanyocène. Il mirent quelques heures avant d'arriver à la ruine, la lune commençait à se lever ils décidèrent alors de rester à la ruine pour la nuit Aria pris les tours de gardes du premier quartent. Aucun des deux n'avais vraiment envis de dormir, ils prirent un repas léger a base de viande sécher et de menthe aquatique, dans un silence complet. Puis Fein demanda:
<<- Comment et quand voudras-tu m'apprendre à me battre ?>>
Elle le regarda et dit :
<<-Le plus tôt possible ?>>
<<- C'est à dire ?>>
<<- Demain si tu le souhaite ?>>
<<- Autant apprendre le plus vite possible !>>
Mais Aria dit:
<<- Demain il feras jour et se seras mieux pour t'entrainé ! On commencera avec l'arc attention il y a certain domaine où tu ne seras pas fort donc tu ne manieras pas !>>
<<- Je comprend !>> dit-il.
Aria avait eu raison le lendemain il faisait très beau sans aucun nuage en vue, quand Fein se réveilla il se remémora les évènement précédent et se rendit compte qu'Aria ne craigné pas le soleil pas comme les monstres dans les légendes, elle était vraiment mystérieuse comme monstres. Aria avait déjà préparé le déjeuner mais elle n'était pas dans la ruine. Quand il eu fini de manger il attendit en explorant les alentour et quan ilrevint Aria l'attendait près du feu deux grand bâton près d'elle quand elle le vit arriver elle lui jeta un en lui disant:
<<-Commençons par l'épée !>>
<<- Mais c'est un bâton !>>
<<- Et alors c'est mieux que de te faire trancher la tête dès les premier coups !>> dit-elle d'un petit rire synistre qui glaça le sang a Fein
<<-D'accord je n'ai rien dit. >>
Puis ils commençèrent l'entrainement et finirent une heure après. Elle lui appris les bases de l'épée , des couteaux de jet il était plutôt doué pour ces matière mais pas terrible à l'arc ni à la dague, elle lui appris aussi reconnaitre des plantes médicinales qu'il connaissait déjà mais écouta par politesse puis a chassé car ils en aurais bien besoin vue comment la réserve besser.
Chapitre 7
Ils partirent le lendemain à l'aube vers le sud ils marchèrent pendant une ou deux heures et commencèrent a appercevoir les montagnes de l'Oubli c'était d'immense piquent qui partaient vers le ciel en quête des étoiles au loin. Ces ombres fonçaient droit sur eux, Aria passa l'épée et les couteaux de jetà Fein puis mis ses dagues à porter de main pris son arc en main engaina un flèche visa les ombres mas quand elles se retrouvèrent nez ànez avec Aria et Fein, ces deux baissèrent leur armes et regardèrent la jeune femme et la petite fille qu'elle portait dans ses bras. La jeune femme se cacha derrière Aria et Fein et leur dit :
<<- Aider nous s'il-vous-plait !>>
<<-Qu'est-ce..." Fein fut interrompu par la fumée au lon suivit de galoppement de chevaux.
Ils eurent juste le temps de se remmettrent en position de défense que déjà un groupe d'homme armés et vêtus de tissus marrons de la tête au pieds. Quand ils se retrouvèrent face à face un homme s'avança et dit:
<<-Livrer nous les sorcières !>>
<<- Les sorcières ? Quelles sorcières ?>> sécria Aria.
<<-Ne faites pas votre maligne damoiselle, c'est à votre homme que je parle!>> lui répondit l'homme d'un ton qui déplut à Aria. Fein n'en croyais pas ses yeux , ces personnes venait le prenais pour le chef de l'expedition alors qu'il en était très loin.
<<-Ce n'est pas mon homme et c'est moi la chef de se groupe !>> sécria Aria avec colère.
<<- Et je ne vous livrerez personnes car il n'y a pas de sorcières ici !>>
Un vent d'orage commença a souffler des nouages noires commencer à approcher quand l'homme reprit:
<<-Je vais te croire femelle >> cria-t-il avec ironi
<<-Maintenant tu te tais insolente et laisse ton homme parler !>>
Fein n'avais jamais vue Aria énervée et quand il vit l'orage frapper il se dit que sa colère avait quelques chose avoir avec l'orage.
Les inconnus fûrent surpris par l'orage, les marques rouges d'Aria s'illuminèrent ses cheveux se t'intèrent de rouge au lieu de blanc ses pupilles devinrent blanche et les iris de ses yeux d'un bleu nuit foncé. Fein recula de trois pâs protégeant la jeune femme et l'enfant pendant qu'il se rememora le seul moment ou il l'est vu ainsi, des ailes d'un noir corbeau sortirent du dos d'Aria au niveau des homoplates. Les hommes eurent tellement peurs qu'ils s'enfuirent en criant comme des fillettes. Aria ne voler plus ses ailes avait disparues et elle avait reprise sa forme normale, puis elle eu des vertiges tomba à genoux et fini face contre terre presque inconciente. Fein la rejoingnit en vitesse, alors la jeune femme resta quoi devant la créature qu'elle venait de voir.
<<-Vous... vous êtes.... un monstre ....>>> fit-elle en reculant d'un pas, puis elle commença a partir apeuré.
<> fit Fein en avançant de trois pas.
<<-Ce n'est pas grave ne t'inquiète pas j'ai l'habitude.>> remarqua Aria en essayant de se relever, elle fit un pas et tomba à genoux. Elle se tenais les côtes droites au niveau des marques qu'elle portait, puis regarda sa main, elle etait couverte d'un liquide bleu nuit et chaud couler. Elle tomba face contre terre. Fein s'approcha la mis sur le dos il vit le côté gauche de son visage et le côté droit de ses côtes recouvert d'un liquide.
<<-Qu'est-ce-que c'est ?>> Les yeux fermés Aria était inconciente.

Chapitre 8:
<<- Où suis-je ? Que met-il arrivé ?>>
Aria se trouvait dans une petite clairière sous un Youreaux, cet endroit ressembler à la forêt près du village de Fein. Une jeune femme aux cheveux noir corbeau et au yeux orange la peau blanche vêtu d'une robe violette, mais le détail qu'Aria vit en premier c'était la cicatrice au niveau de son coeur.
<<-Tout va bien Aria !>> dit la jeune femme
<<- Qui êtes vous ?>> demanda celle-ci calemement
<<-Je suis Malweÿ, ta mère.>>
<<- Ma mère ? Mais ma mère est morte! >> s'écria Aria surprise
<<- Oui je suis ta mère !>>
<<- Mais alors sa veux dire que je suis motre >> dit Aria paniquée
<> annoça Malweÿ en souriant.
<<- Mais alors que faites-vous là ?>> demanda-t-elle
<<- Tu peux ma tutoyer, tu sais et puis avant de disparaitre je t'ai donner une partie de mon âme pour la première fois ou tu utiliserais vraiment ton pouvoir et t'aider si besoin. >>
<<- C'est gentil merci, mais je'y arriverais seule.>>
<<-Bien mais si il y a quoi que se soit pense a moi.>>
<<-Oui bien sur!>>
Sa mère se dématérialisa, l'endroitoù elles se trouvaient s'effondra. Aria ouvrit les yeux, Fein la porter sur le dos et marcher vers le soleil levant. Elle se tourna pour voir derrière elle, Ils avaient dépasser les montagnes de l'Oublit.
<<-Tu te réveille enfin!>> s'exclama Fein, Aria n'avait pas remarquer qu'il s'était arrêté, elle descendit de son dos et répondit:
<<-Cela fait combien de temps que je suis incociente ?>>
<<-Deux voir trois jour, tu pèse combien ?>> annoca t il pour détendre l'atmosphère
<<-Hahaha ... je suis pas d'humeur!>>
<<-Que t'est-il arrivé ?>> demanda t il
<<-Je ne sais pas .>> Aria préféré garder pour elle sa rencontre avec sa mère. Elle se rappelerais toujours se qu'elle lui avait dit avant de disparaitre : “ Tu sais ma petite Aria je suis toujours en vie cacher quelques part dans se monde.” Elle s'était arrêter quelques minutes et avait continuer
<<-Va à Oreine, tu trouveras les réponses a tes questions !>>
Ils arrivèrent vers une citée faites de marbre de couleur sable, de grandes murailles entourer un immense village. Une ligne noir representant les personnes se présenter a l'horizon. Ils dépassèrent la porte et virent un village remplis de vie, des marchands étaient établis dans la rue principal vendant toutes sorte d'objets. Des champs s'étendaient a perte de vus sur le côté gauche du village, à droite se trouver un chateaux, entouré de quelques maison isolés. Le petit groupe avançait jusqu'à arriver devant une auberge portant le nom de " La pierre de Feu" ils 'arrêtèrent devant, contemplant la façade verte ressemblant a une forêt.

Chapitre 9:

Quand Aria et Fein dépassèrent le seuil de la porte, tous ceux qui était a l'interrieur se tournèrent vers eux en se taisant. Ils se sentirent gênés le patron voyant leur tête s'écria:
<<- C'est bon arrêté de les mater se sont pas des bêtes de foire !>>
Alors tous se reprirent leur activité. Fein et Arias'avançèrent jusqu'au comptoir:
<<- Merci !>> dit Aria
<<- Pas de quoi! On a pas l'habitude de voir des gens comme vous ! Mais jevous ne venez pas ici pour rien n'est-ce pas ?>> répondit-il.
<<- Nous voudrions une chambre pour une nuit s'il vous plait !" déclara Fein en montrant les piece de Luminis bleue ( piece translucide entourer d'un halo de lumière de couleur montrant ainsi sa valeur) que venait de sortir Aria de sa poche.
L'aubergiste émit un petit gémissement et les amena jusqu'à leur chambre où se trouver des lits séparer. Les deux amis y passèrent la nuit. Le matin quand Fein se réveilla , il vit qu'Aria avait déjà disparue, son lit était refait; il se leva alors d'un bon déjà tout habillé, il n'aimait pas dormir nu ou en "chemise de chambre". Il descendit les escaliers après avoir ranger la chambre. Quand il arriva face au bar, il vit Aria en train de boire: un liquide chaud au couleur blanche grise, elle lui fit signe de s'approcher pour discuter, alors il s'approcha puis s'assis sur un tabouret à côté d'elle:
<<-Que ce passe-t-il ?>> lui demanda-t-il.
<<- Nous devons partir avant que le soleile ne soit trop haut dans le ciel !>> lui répondit-elle.
Fein avait déjà préparer toutes ses affaires et il ne restait rien dans la chambre quand il est sortit, Aria avait déjà du tout ranger, mais il préféra ne rien dire a part:
<<- Allons y alors !>>
Aria avait un mauvais pressentiment ce jour là. Elle se leva salua et remercia le patron de l'auberge puis sortit suivis de Fein. Ils marchèrent vers la porte Est de la citée, arrivant devant celle-ci, Aria s'arrêta net, tournant la tête vers la droite, une ruelle sombre s'ouvrait a elle:
<<- Montrez-vous !>> cria-t-elle.
Patientant quelques minutes ils virent sortir un cactus et un navet armé d'une cuillère a demi-pliée, le cactus répondis:
<<- Reste calme Osif !>> Il s'adressait au navet qui trembler comme une feuille puis il reprit:
<<- Vous nous voulez quoi ?>>
<<- C'est plutôt a vous de nous le dire ! Arrêté de nous suivre !>> s'écrai Aria ses marques commençaient a lui démangé que ce passait-il ?
<<- Oh! Ca ? En fait on vous a vu vous battre avec Jo et sa bande dans le désert Démoniaque, alors on c'est dit pourquoi pas vous suivre pour échappé a Yolun !>>
<<- Yolun ?>> demanda Fein.
<<- On vous expliquera si vous nous laissez venir !>>
Aria grogna férocement, mais hocha la tête pour qu'ils comprennent qu'ils pouvaient venir, elle voulait savoir qui était Yolun. Ils marchèrent pendant plusieurs heures puis firent une pose près d'une rivière où ils remplirent leurs gourdes. Fein sortit la carte que Seyna leur avait donné.
<<- Aria nous sommes près du Ganouel !>>
Un cris sourd le fit s'arrêter quand le cactus s'écria:
<<- Oh non Yolun ! Cachez-vous !>>
Lui et Osif se jettèrent dans les fourets les plus proches, alors qu'Aria et Fein restèrent pétrifié sur place, pas de peur non, mais de surprise en voyant l'ombre géante passer au dessus de leur tête. Fein fut soulevé de terre par deux grande pattes pourvus de griffes immenses et d'écailles. Il s'éleva dans les airs enlever par Yolun.

Chapitre 10

Aria s'arréta près de la fin des Grandes Arches pour prendre un peu de repos. Cela faisait des jours qu'elle marchait avec Joran et Olaf, elle essaya de dormir, mais rien ni fit, elle pensée trop a Fein, qui était prisonnier du dragon, elle devait absolument aller le libere, mais comment ?
"- Tu pense que tu vas réussir toute seule maintenant ?" s'exclama une voix dans sa tête, elle était si familière qu'Aria la reconnue tout de suite. C'était sa mère qui lui parler, du moins ce qu'il en rester.
" Non ! Mais j'essayerais quand même !" s'écria Aria pour lui répondre.
Joran et Olaf la regardé avec peine quand le cactus se tourna vers son compagnon pour faire un signe de la main qui signifié " Elle est folle !" . Le navet se leva et alla rejoindre Aria quand celle-ci tomba a genoux sur le sol dur en pleurant, les mains sur ses epaules les bras croisées sur son torse.
"Tu sais pourtant que seule tu n'arriveras a rien ...." Aria secoua la tête pour faire disparaitre la voix de sa mère, les larmes ne cesser de coulé sur ses joues.Olaf pris la tête de la jeune fille entre ses mains, et il la fit regardé le ciel, passant une de ses mains en direction es nuages, comme pour dire " Tout va bien ce passer !" Aria eu un petit sourirequi contrasté avec son regardet qes larmes. Après quelques minutes, nécessaire a notre héroine, pour se calmer, elle se leva et pris Olaf sur ses épaules, ce qui rendis muet Joran. Ils partir vers le Sud Est. Ils traversèrent des plaines immenses, si longues que l'on n'en voyant pas la fin. Ils rencontrèrent plusieurs êtres étranges comme des Korrigans, ou des Kornicanet. Ceux-ci les guidèrent sur de mauvaises routes par fourberies ou amusement, certains les ramenèrent même jusqu'aux Grandes Arches.Des fées bien veillantes les guidèrent vers la forêt lumineuse. Ils mirent quatres jours en tout à faire des aller et retour à cause de leur guides malfaisants, puis ils mirent deux nouveaux jours guidé par les fées. Entre temps ils rencontrèrent un félins aux dents accérées, il les poursuivit jusqu'à la lisière de la forêt lumineuse où il pris peur , et s'enfuis comme un lâche. Là ils furent en sécurité ou presque, ils marchèrent près de longues et fines feuilles mesurant près de deux mètres, les arbres mesuré un peu moins de vingt mètres de haut . Aria marché toujours sans s'arrêté les deux poltrons étaient un peu a la traine comme toujours, les marques d'Aria s'illuminèrent un instant. Ils passèrent a côté d'un groupe de trois personnes, deux jeune filles et un garçon, puis un autre jeune homme. Les inconnus, Aria y compris, se regardèrent, mais ils ne se dirent rien et partirent chacun de leur côté après une courte pose. Joran et Osif se regardé un air inquiet au visage. D'un coup Aria sentit que quelqu'un déguéné l'épée qu'elle portait a sa taille, s'attendant à voir le groupe de personne qu'ils avait rencontraient, elle déguéna l'une de ses lames et se retourna alerte, mais tout ce qu'elle vit fut Joran une épée a la main, il s'écria le visage triste:
" Excuse nous !"
et la lame jailli, le sang gicla, il venait de planté la lame dans le côté droit sous les côtes de la jeune femme, surprise, elle tomba a genoux un filet de sang au coin de la bouche, s'écrasant au sol essayant d'apercevoir son agresseur qui avait laissé tomber l'arme, tremblant Osif auprès de lui pleuré, le cactus le pris par les épaules et l'emmena loin, jusqu'à ce qu'Aria ne puisse plus les voirs, la vue de celle-ci se troubla, de grandes formes bleutées flotté dans les airs et s'approché d'elle. Elle essaya d'attraper son éée couverte de sang , mais ses paupières se fermèrent et ce fut le trou noir. Quand Aria se réveilla elle se trouvé dans un lit fait de bois et de feuilles en guise de couverture, le jour filtré a travers les feuilles qui servaient de fenêtre. La jeune femme essaya de se lever, elle s'assit d'abord sur le lit, enlevant sa couverture, elle vit un gros bandage, immaculé, elle se leva et fit quelques pas maladroit vers ne porte. Elle s'appuya contre le mur d'une main essouflé, puis elle ouvrit la porte, derrière celle-ci se trouvait cinq personnes en cercle tous grand, plus grand qu'Aria, bleus des pieds à la tête, et flottant dans les airs. Ils n'avaient pas de pieds plutôt une sorte de tissus transparent dentelé ou en forme de vagues pour certains. Ils parler, quand l'un d'entre eux la pointa du doigt ils se retrounèrent tous et l'encerclèrent pour Aria écarquilla les yeux, ils se trouvaient dans l'un des arbres de la forêt lumineuse, ils l'emmenèrent vers une nouvelle porte dans le tronc gigantesque, quand ils l'ouvrirent un escalier d'un taille démésuré se présenté à eux. Ils la firent descendre ce qui pris au minimum une heure, puis la firent entré dans une nouvelle porte cette fois plus grande avec des symbole étrange gravé au couteau. Aria avait du mal à marché et quelques souvenirs flou lui revenait: la blessure, les poltrons qui s'enfuis, les corps bleu flous et Fein au regard remplis de peur s'envolant dans les pattes de Yoluun. Soudain elle entendis un petit cris aigue, sans le vouloir aggripé le bras d'un de ses gardiens puis l'avait fortement serrer. Elle s'excusa promptement quand ils la firent rentré dans une salle sans fenêtre, la seule personne qu'elle voyait était une vieille femme à la peau bleu, ridé, aux cheveux aussi blanc que ceux d'Aria, ceux qui escorté celle-ci la fit avancé.
" Bonjour Aria je t'attendais ! Je m'appelle Ziroa !" dit la vieille femme,
Aria s'approchait de Ziroa, boittant a moitié, et demanda:
" Que me voulez-vous ? "
" Pas de mal en tout cas ! Juste t'aider!"
Cette femme avait un accent étrange comme si un chat enroué sa gorge a chaque phrases et ses e était tous prononcé en "é".
"Sa ne répond pas a ma question !" répondit Aria d'un air serieux.
" Oui, nous enfin... Je veux te dire comment rétouvé ta mère !"
" Pour le moment ce n'est pas ma priorité !"
" L'aimetu donc autant ?"
Aria recula maladroitement, trébuchant et commença a tombé au sol quand la vieille femme la rattrapa, à une vitesse que personne ne se serais douté.
" Qu'est-ce que vous racontez ? "
" Tu ne t'en es pas encore rendu compte ? Tu aime Fein et tu le sais !"
Aria eu les larmes aux yeux, ce nom lui brisé le coeur, elle ne l'aimait pas ce n'était pas possible. Ziroa essuya les larmes de notre héroïne. Elle l'aida à se relevé , et lui dit a nouveau:
" Pour le retrouvé tu dois allez dans l'antre du dragon ! Nous allons te faire un portail qui te mènera à celui-ci du moins l'entré. Il te suffira de le retrouvé."
" Attendez avant je veux savoir combien de temps j'ai étais inconsciente ?"
" A peu près deux jours entiers !"
Aria la remercia, un air inquiet qui contrasté avec son sourire étincellant qui dévoilé ses crocs, Ziroa l'emmena au fond de la piece, une lumière verte profonde étincella dans toute la pièce dévoilant une dizaine de gardes avec des toges blanches comme neige, lea lumière produite venait d'un portail derrière la vieille femme. Celle-ci poussa Aria de sa main droite dans son dos en lui disant de revenir a la fin de sa tache. Aria la remercia une dernière fois, et attérie devant le Volcan du Riney un brèche sous les yeux. Elle sentit un liquide chaud coulé de sous ses côtés droit, elle regarda sa blessure venait de se rouvrir.....

Epilogue:
Aria était rentré dans la brèche, ses marque sur son corps s'illuminèrent, éclairant la grotte d'une lumière rougeâtre, avançant dans la pénombre. Une main sur sa blessure qui saigné abondement humidifiant son bandage d'une couleur rouge. Elle arrivé dans une grotte immense remplis de pierres volcaniques. Ils se trouvé au coeur du Volcan. Le Dragon en face d'elle assis de toute sa hauteur. Devant lui se trouvé trois personnes deux garçon et une fille Fein y compris. Le coeur d'Aria fit un bon quand elle remarqua qu'ils étaient ficelait, mais qu'ils avaient les yeux ouverts. En apercevant la jeune femme Fein commença a bouger pour enlevé ses liens, mais il ne reussit pas. Aria voulu courir pour le délivré mais elle ne put que marchait. Yolunn la regardé de ses yeux jaune profond avec une pointe d'orange, elle s'arrêtait devant Fein les yeux baigné de larmes. Elle le pris dans ses ses bras défaisant ses liens, faisant apparaitre ses ailes, elle donna une grand coup d'ailes dans les air, s'envolant Fein avec elle pour reculait loin du dragon. Elle le lacha au sol avec un petit sourire triste, il la regardé dans les yeux. Aria les fermé ses force l'abandonné " Non pas maintenant" s'écria-t-elle pour elle même, les paroles de Ziroa la hanté, elle avait compris maintenant. " Il faut que je lui dise...". Fein la maintenait fermement par les épaule au moment ou elle tomba presque dans l'inconscience total, il lui disait presque en criant:
" Aria ! Aria ! S'il te plait me laisse pas !"
Elle posa une main sur son épaule ouvrant avec difficulté, se tenant toujours le bas des côtes de sa secondes main, elle eu un petit sourire ses ailes s'évaporèrent elle reussit a chuchoté:
" Je ... Je...t'aime....excu..se moi..."
Fein écarquillait les yeux, des larmes y monté, Aria venait de lui révélé quelques chose et lui ne savait que dire, elle tomba sa tête sur son épaule, cette fois elle était inconsciente. C'est alors qu'il remarqua qu'elle était blesser, d'un coup une jeune fille entra du côté droit du volcan, elle était en pleurs......



FIN DU PREMIER TOME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poussière d'Étoiles
Nouveau membre
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 14
Localisation : Derrière toi...

MessageSujet: Re: La véritable histoire d'Oeil Mystérieux    Sam 20 Aoû - 8:42

Wooooosh! Badass ton texte mais très bien bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renarde du Passé
Super membre
avatar

Messages : 217
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 17

MessageSujet: Re: La véritable histoire d'Oeil Mystérieux    Sam 4 Fév - 20:41

Grand merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La véritable histoire d'Oeil Mystérieux    

Revenir en haut Aller en bas
 
La véritable histoire d'Oeil Mystérieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Personnage mystérieux...
» Le rôdeur mystérieux
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» 100000 poissons et 5000 oiseaux morts dans l'état d'Arkansas. Très mystérieux.
» YGO : Arsenal Mystérieux 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC Warriors of the ice :: Flood :: Flood-
Sauter vers: